La Grue du Japon ou Red-crowned Crane 

© Hiroshige 1830 détail

© Hiroshige 1830 détail

.

Un oiseau reconnaissant

Il était une fois un jeune homme qui vivait seul dans une petite maison à l’orée de la forêt. L’hiver était rigoureux et une épaisse couche de neige recouvrait la campagne.

Un soir, alors qu’il rentrait chez lui et marchait péniblement dans la neige il entendit des plaintes. Il se dirigea vers le champ d’où montaient celles-ci et découvrit une grue allongée sur la neige. L’oiseau avait une flèche plantée dans l’aile. 

.

grue-blanche-prisonniere

.

Le jeune homme, qui avait bon coeur, se pencha sur lui et retira doucement la flèche. L’oiseau, libéré, s’envola et disparut dans le ciel.

Le jeune homme rentra chez lui. Il était pauvre et sa vie n’était pas facile. Personne ne venait jamais le voir, aussi ce soir là, quand à la nuit tombée, on frappa à sa porte, il se demanda qui pouvait bien lui rendre visite à une heure si tardive.

Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir sur le seuil une belle jeune fille! Elle s’était égarée dans la neige, et lui demanda l’hospitalité, ce qu’il lui accorda bien volontiers. Elle resta le lendemain, et encore le jour suivant.

Le jeune homme s’éprit de cette jolie jeune fille douce et gentille, et lui demanda si elle acceptait de l’épouser. Ils se marièrent et vécurent heureux, malgré leur pauvreté. Les voisins apprirent l’heureuse nouvelle, et se réjouirent de leur bonheur. Cependant, l’hiver était long et rude, et bientôt l’argent et la nourriture vinrent à manquer; ils vivaient plus pauvrement que jamais.

.

chinese  paintings6

.

Un jour, la jeune femme décida de tisser une étoffe, et son mari lui installa un métier à tisser dans une petite pièce au fond de la maison.

Avant de se mettre à l’ouvrage, la jeune femme dit à son mari :

« Quoiqu’il arrive et sous aucun prétexte tu ne dois entrer dans cette pièce »; le jeune homme promit.

La jeune femme s’enferma et commença à tisser. Un jour entier s’écoula, puis un deuxième, et la jeune épouse travaillait sans relâche. Enfin, le soir du troisième jour elle sortit de la chambre, fatiguée et amaigrie, et présenta à son mari une étoffe superbe, si rare et si précieuse qu’il la vendit pour une forte somme d’argent.

.

© Li Ming

© Li Ming

.

Grâce à cet argent, la vie fut plus facile pendant quelques temps; mais l’hiver n’en finissait pas et argent et nourriture vinrent à manquer une nouvelle fois.

La jeune femme décida alors de tisser une nouvelle étoffe, et recommanda de nouveau à son mari de ne pas entrer dans la pièce, quoiqu’il arrive. Il renouvela sa promesse, et attendit pendant plusieurs jours.

Enfin, le soir du quatrième jour, sa femme un peu plus pâle et amaigrie, apporta une nouvelle étoffe, encore plus magnifique que la précédente. Le jeune homme partit à la ville, et revint avec une somme d’argent plus importante que la première fois.

Grâce à sa femme, le jeune homme était heureux et sa vie plus douce qu’avant, mais il en vint à désirer encore plus d’argent. De plus, les voisins le pressaient de questions, lui demandant comment sa femme pouvait tisser des étoffes d’une telle splendeur sans même acheter un seul fil.

.

© Li Ming

© Li Ming

.

Tous trouvaient cela bien étrange. Le jeune homme, désirant avoir plus d’argent et brûlant du désir de découvrir le secret de sa femme, lui demanda de tisser encore une étoffe. Affaiblie et ne comprenant pas pourquoi il désirait plus d’argent, elle résista puis céda et accepta à contre-coeur.

Après avoir renouvelé ses recommandations à son mari, la jeune femme se mit au travail. Cependant, le jeune homme était dévoré par la curiosité et voulait à tout prix savoir comment sa femme faisait pour tisser de si belles étoffes. Oubliant sa promesse, il alla sans bruit jusqu’à la chambre où la jeune femme tissait sans relâche, et entrouvrit doucement la porte.

.

chinese crane5

.

Mais ce n’était pas sa femme qui tissait, et cela le surprit tellement qu’il laissa échapper un cri. C’était une grue, et le bel oiseau arrachait ses plumes une à une et s’en servait pour tisser une somptueuse étoffe. Quand la grue s’aperçut de sa présence, elle reprit les traits de la jeune femme.

Celle-ci expliqua alors à son mari stupéfait qu’elle était en réalité la grue qu’il avait sauvée. Elle avait pris l’apparence d’une jeune femme pour lui venir en aide et elle avait tissé ces étoffes avec les plumes arrachées à son propre corps.

Mais le jeune homme avait manqué à sa promesse et maintenant qu’il avait découvert le secret de sa femme, ils ne pourraient plus jamais vivre ensemble. Il regrettait amèrement d’avoir faillit à sa promesse par curiosité et par cupidité, mais il ne put retenir la jeune femme. Elle reprit l’apparence du bel oiseau gris et s’élança vers le ciel.

.

Zhao Guojing & Wang Meifang

Zhao Guojing & Wang Meifang

.

La Grue

La Grue du Japon ou Grue de Mandchourie, ( Red-crowned Crane ou Tancho) est un grand échassier de la famille des gruidae. C’est un des plus grands oiseaux du monde.

.

chinese crane2

.

Une espèce emblématique.

Au Japon où on la nomme Tancho, elle symbolise la longévité et la fidélité d’où son côté emblématique. On la retrouve jusqu’au dos des billets de 1000 yens et dans les cours d’origami (figures en papier plié). La chasse et l’urbanisation ont pourtant largement contribué à la régression de l’espèce.

Les Grues du Japon forment en général des couples unis pour la vie, et retournent régulièrement sur les mêmes sites de reproduction chaque année.
Les grues sont bien connues pour leurs merveilleuses « danses ».

Ces parades comprennent des bonds saccadés, de gracieux bonds en l’air et des courses sauvages avec les ailes ouvertes. Les oiseaux font des courbettes avec les pattes pliées et les ailes relevées, et sautent. L’oiseau peut aussi prendre un rameau de bois ou un morceau de végétation et le lancer en l’air.
Ces danses sont étonnantes à observer.

Elles sont utilisées pour maintenir et renforcer les liens du couple, mais elles peuvent avoir d’autres significations selon l’âge des oiseaux. Même les poussins peuvent danser et pour eux, ces parades sont associées à des jeux alors que pour les adultes, c’est un véritable moyen de communication accompagné de cris. Les parades vocales montrent les oiseaux avec la tête rejetée en arrière, le bec levé vers le ciel et les ailes relevées.

.

 

Red_Crowned_Crane chinese3.

La Grue du Japon est résidente à Hokkaido, effectuant seulement des dispersions courtes après la saison de reproduction.
Les autres populations migrent en hiver vers les marais en Chine, au Japon et en Corée.

Red-crowned Crane

Danse des grues du Japon

.

Au Japon

Le logo officiel de Japan Airlines représente d’une grue à couronne rouge.

Japan Airlines

Japan Airlines

Au Japon , cette grue est connu comme le tancho et on dit qu’elle peut vivre pendant 1000 ans. Une paire de grues à couronne rouge ont été utilisés dans la conception de la D 1000 Series yen 

.

© Bian Jingzhao Début de la dynastie Ming 1426-1435

© Bian Jingzhao Début de la dynastie Ming 1426-1435

.

Grue dans la mythologie chinoise

En Chine , la grue à couronne rouge est souvent présenté dans les mythes et les légendes. Dans le taoïsme , la grue à couronne rouge est un symbole de longévité et d’immortalité. Dans l’art et la littérature, les Immortels sont souvent représentés montés sur des grues. 

Un mortel qui atteint l’immortalité est de même emporté par une grue .Compte tenu de cette association, à couronne rouge grues sont appelés xian il littéralement: «fée grue » ou « grue des immortels». La grue à couronne rouge est également un symbole de noblesse.

Les représentations de la grue ont été trouvés dans la dynastie Shang  sur les tombes et Zhou Dynasty sur des bronzes de cérémonie.

.

Red_Crowned_Crane stamp 4

On retrouve la grue sur des timbres 

Red_Crowned_Crane stamp1

A Suivre  La légende des mille grues …….

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s