Zheng He

Zheng He

Selon une carte vieille de plus de 600 ans, l’Afrique aurait été explorée par les Chinois bien avant les Portugais…

On a toujours considéré que l’exploration de l’Afrique avait commencé par les expéditions des Portugais, notamment lorsque le navigateur Bartolomeo Diaz passa pour la première fois le Cap de Bonne Espérance, à la pointe sud de l’Afrique, en 1488.

Mais …. Les Chinois auraient découvert l’Afrique bien avant les Européens. 

 Pourtant, ils ont laissé peu de traces sur leur passage. Quand des gens mourraient, leurs corps étaient ramenés vers la Chine par bateau.

On a simplement retrouvé des poteries chinoises en Afrique du Sud, datant du XIVé siècle et quelques autres vestiges.

Mais on sait qu’il existait de grands navigateurs chinois.

L’un d’eux, l’amiral Zheng He, commandait même des flottes de plus de 300 navigateurs

Zheng He

Zheng He

.

Un des plus grands explorateurs marins chinois du 15ème siècle, bien avant Christophe Colomb, Magellan ou Vasco de Gama.

C’est un eunuque chinois musulman et un explorateur maritime célèbre, dont les tribulations l’amenèrent jusqu’au Moyen-Orient et au Swahili. Il fut un des rares à se faire attribuer le titre bouddhique de Sanbao « Grand Eunuque aux trois joyaux »

Né en 1371 dans la province du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine un Chinois Han musulman s’appelait alors « Ma He ». Il est également possible qu’il soit d’origine cham musulmane, Le préfixe honorifique Hadji indique qu’il est allé à La Mecque, comme son père et son grand-père. Le trône impérial a eu plusieurs hauts dignitaires d’origines ethniques diverses.

On ne connaît que peu de choses sur son enfance, Descendant direct du premier gouverneur du Yunnan nommé par la dynastie mongole des Yuan au XIIIe siècle.

Pendant son enfance, la province fut envahie par l’armée impériale, campagne au cours de laquelle son père trouva la mort. Il reçut une éducation atypique, grandissant en parlant arabe et chinois, apprenant beaucoup sur la géographie et les coutumes occidentales.

Âgé de 13 ans, lui-même fut capturé et castré, comme il était coutume pour les fils des chefs de guerre rivaux prisonniers, destinés à faire partie des eunuques de la Cour impériale, un rôle offrant une relation privilégiée avec l’empereur. Il gravit peu à peu les échelons jusqu’au titre de grand eunuque impérial. Entré dans les faveurs de Yongle, le troisième empereur de la dynastie Ming, il changera, en 1404, son nom en « Zheng He ».

.

Empereur Yongle

Empereur Yongle

.

Yongle désirait étendre les limites de la Chine,  Il fait de Zheng He l’amiral de la flotte impériale, sans que celui-ci ne soit jamais allé en mer. Il lance la construction de centaines de navires à Nankin et ordonne de grandes expéditions exploratrices dans tout l’océan Indien. En tant qu’amiral, Zheng He effectue sept voyages de 1405 à 1433.

Des expéditions chinoises authentifiées 

La préparation des expéditions fut méticuleuse, avec par exemple la fondation d’un institut des langues étrangères à Nankin 

Les échanges commerciaux étaient nombreux. D’un de ces voyages, il ramena une girafe du Malindi, un bourg swahili (actuel Kenya), qui fut considérée en Chine comme un exemplaire de l’animal légendaire Qilin.

De l’or, de l’argent, de la porcelaine et de la soie étaient échangés contre de l’ivoire et des animaux exotiques, tels le zèbre, le dromadaire ou l’autruche.

.

La girafe ramenée par Zheng He en 1414 © Shen Du artiste de la cour des Ming.

La girafe ramenée par Zheng He en 1414 © Shen Du artiste de la cour des Ming.

.

Les quatre siècles (du XIe au XVe) de puissance maritime chinoise correspondent à l’époque de la grande jonque, témoins d’une continuité de traditions maritimes et de supériorité technique sur le Portugal et l’Espagne. 

.

jonque de L'amiral Zheng He

jonque de L’amiral Zheng He

.

Entre autres innovations :
1. des instruments de navigation comme la boussole et le compas ;
2. l’utilisation de plusieurs mâts dès le IIIe siècle ( l’Europe attendit le XVe pour les adopter ) ;
3. Le bateau à aubes mille ans encore avant l’Europe ; et
4. le gouvernail-fenêtre, plus facile à manier, quelque 700 ans avant ( XXe siècle pour l’Europe )

Chacune de ces expéditions comptait plusieurs dizaines de jonques géantes et plus de 20 000 hommes à bord. 

 Le gigantisme de grandes jonques, cinq fois plus longues que les caravelles de Christophe Colomb à la fin du siècle… 

Les voyages de Zheng He

.

La flotte de l'Amiral Zheng He

La flotte de l’Amiral Zheng He

.

1/

1405-1407  317 navires  27,870 hommes
en Juillet de la flotte ont quitté Nanjing avec des soies, des porcelaines et des épices pour le commerce. Cette ville flottante bien armée a vaincu des pirates dans le détroit de Malacca et a atteint Sumatra, Ceylan et l’Inde

Elle dut intervenir dans une affaire de succession au trône au célèbre royaume javanais de Majapahit, ainsi qu’à Palembang à Sumatra pour régler un conflit entre le pouvoir autochtone et la colonie chinoise locale

Elle établit les premiers contacts avec les royaumes locaux.

2/

1407-1409
La flotte ramène les ambassadeurs étrangers de Sumatra, en Inde et d’ailleurs qui avaient effectué leur premier voyage en Chine. Les expéditions établissent fermement des liens commerciaux de l’océan Indien de la dynastie Ming.

Zheng He fit dresser des stèles proclamant la vassalité des royaumes de Calicut, Cochin et Ceylan à l’Empire Ming

 

3/

1409-1411
Bien connu pour sa seule grande bataille terrestre étrangère  de la flotte impériale, le voyage a été également marquée par l’ offrande que fit 
 Zheng  de cadeaux à un temple bouddhiste, l’un des nombreux exemples de son œcuménisme. 

.

Voyages de Zheng He

Voyages de Zheng He

.

4/

1413-1415
Dans le sillage de ce voyage, le premier à se rendre au-delà de l’Inde et traverser la mer d’Arabie, on estime que 18 Etats envoyèrent des émissaires , soulignant l’influence de l’empereur Ming à l’étranger.

5/

1417-1419
La flotte de Zheng a visité la péninsule arabique et, pour la première fois, en Afrique. 

A Aden le sultan a offert des cadeaux exotiques tels que des zèbres, lions, autruches etc.

6/

1421-1422

1421-1422
Zheng He continue son rôle de diplomate, le retour des ambassadeurs vers leur pays d’origine après un séjour de plusieurs années, tout en apportant d’autres dignitaires étrangers en Chine.

Il va en profiter pour explorer les côtes de l’Afrique orientale jusqu’aux environs de Zanzibar. On ne se lasse pas d’imaginer ces contacts sans lendemain entre l’Afrique noire et l’empire Ming.

Mais la mort de l’empereur Zhu Di en 1424 et l’intronisation de son fils interrompent le cycle des expéditions

7/

1431-1433

Le dernier voyage vers la côte swahili en Afrique, avec un détour à la Mecque, a marqué la fin de l’âge d’or de l’exploration et de Zheng He  

Il est probablement mort à son retour et a été enterré en mer.

source:national geographic

.L'amiral Zheng he

.

Ces expéditions offrirent des occasions militaires :

Zheng He mit un terme aux raids du pirate Chen Zuyi dans le détroit de Malacca, qui relie l’océan Indien à la mer de Chine méridionale. Par ailleurs, il affronta avec succès, sur terre, les forces du royaume de Kotte  (actuel Sri Lanka).

À la différence des Portugais, les voyages d’exploration entrepris par les Chinois ne débouchèrent pas sur une entreprise d’expansion outre-mer.

L’autre expédition chinoise lointaine a été Le Voyage en Occident du moine Xuanzang pour rapporter d’Inde des textes bouddhiques, bien que certains témoignages font état de voyages jusqu’à la péninsule Arabique dès la dynastie han (début du premier millénaire).

Les cartes marines chinoises circulaient dans le golfe Persique parmi les marins arabes, suivis de Vénitiens.

La plupart des récits furent retracés par Ma Huan (馬歡), fidèle compagnon de route de l’amiral Zheng He.

Durant leurs voyages, Ma Huan a noté minutieusement des choses concernant la géographie, les lois, la politique, les conditions climatiques, l’environnement, l’économie, les coutumes locales. La compilation s’appelle en français Merveilles des océans (瀛涯勝覽).

Les récits étaient initialement destinés à l’empereur, relatant notamment trois des sept expéditions dans les « océans occidentaux » 

.

Xylographie représentant la flotte de Zheng He

Xylographie représentant la flotte de Zheng He

.

Sur la côte nord de l’île de Java en Indonésie, Zheng He est l’objet d’un culte. Des temples (klenteng) lui sont dédiés, dont le plus connu et le plus visité est le Sam Poo Kong à Semarang.

Le 11 juillet 2005, la Chine a célébré le 600e anniversaire des voyages maritimes de l’amiral Zheng He

.

Dessous Des Cartes – Chine Les Aventures Maritimes De Zheng He

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s