asia fem28

•*

Il était une fois, un puissant seigneur ayant pour fille unique une pure beauté. Elle se prénommait My Nuong. Comme toutes les jeunes filles de son rang, elle vivait cloîtrée dans son palais.

Elle consacrait tout son temps à la peinture, la broderie et la poésie. Parmi ses distractions, elle aimait se mettre à la fenêtre de sa chambre pour admirer le paysage et regarder l’eau du fleuve s’écouler en contrebas.

Un beau jour, elle entendit un chant mélodieux et mélancolique qui montait de la rive. C’était la voix d’un pêcheur qui tirait son filet. Chaque jour, avant le lever du soleil, elle pris pour habitude d’écouter cette voix qui berçait si harmonieusement les méandres de son âme.

•*

© Abraxsis Der Jen

© Abraxsis Der Jen

•*

Un beau matin, la voix se tut. Le silence s’installa. Elle tomba alors gravement malade. Aucun médecin ne parvint à déterminer la cause de son mal. Puis, un jour, la voix s’éleva de nouveau.

Ce chant était si pur et si mélodieux que My Nuong reprit ses forces et retrouva sa beauté. Elle redevint heureuse au soulagement de son père. Cependant, chaque fois que la voix se taisait, elle replongeait dans une léthargie désespérée.

Intrigué par ces soudains changements d’humeur, le seigneur observa sa fille et découvrit la raison de sa fragilité. Il fit rechercher l’individu à la voix miraculeuse et le fit amener auprès de sa fille alitée.

•*

© Abraxsis Der Jen

© Abraxsis Der Jen

•*

Mais, à la vue du pauvre pêcheur, My Nuong, effrayée par sa laideur, le fit mettre de suite à la porte du palais. D’un coup, le charme de la voix fut rompu. My Nuong effaça de sa mémoire le chant mélodieux qui l’avait tant séduite et reprit une existence normale.

Il en fut tout autrement pour notre pêcheur, Truong Chi. Celui-ci menait jusqu’à présent une vie paisible. Il n’avait aucun souci autre que celui de pêcher suffisamment chaque jour pour subsister

•*

 Yang-Tsé-Kiang

Yang-Tsé-Kiang

•*

Le fameux jour où il rencontra pour la première et unique fois la belle et gracieuse My Nuong, il en tomba fou amoureux. Ce jour là, il fut aussi terriblement blessé par la réaction de cette dernière à sa vue. Il savait qu’il était bien laid et trop pauvre pour espérer susciter le moindre sentiment de My Nuong envers lui.

Il commença alors à négliger son travail. Il tomba malade et se laissa mourir. Son corps fut enterré près d’un arbre, au bord du fleuve, là où il avait pour habitude de pêcher.

Quelques années plus tard, lors d’une crue violente, les berges furent ravagées par le fleuve. La tombe de Truong Chi fut dévastée. Et on trouva, tout près de l’arbre, une grosse pierre de jade d’une pureté magnifique. Selon les gens du coin, il s’agissait bien du corps du pêcheur que le temps avait transformé.

Cette pierre splendide arriva entre les mains du père de My Nuong qui réussit à l’acheter à un prix d’or. Il la fit tailler en forme de tasse et l’offrit à sa chère fille.

•*

©Vivi détail

©Vivi détail

•*

Dans sa chambre, quand celle-ci versa du thé dans le précieux objet, elle vit apparaître, tout au fond, le visage de Truong Chi. Et soudain, résonna dans la pièce, la voix mélodieuse, qu’elle avait tant aimé.

Émue et prise de pitié, My Nuong commença à pleurer. Ses larmes tombèrent dans la tasse qui par enchantement se désagrégea et disparut. L’âme du pêcheur fut ainsi libérée de son désespoir grâce au sentiment de compassion que My Nuong avait enfin exprimé à son égard.

•*

 © Vivi Le Crystal d'amour  détail

© Vivi Le Crystal d’amour détail

conte vietnamien

•*

Rêves    

je ne ressens plus, comme jadis, aussi amplement,
l’apaisement ni la beauté.
Je tâche de rêver et d’oublier les choses quotidiennes,
Je dévore avec ardeur la vie…comme tout le monde.
Mais…somme toute, la vie
n’est que la chaîne sans fin des rêves
et des choses qui ne sont pas des rêves.
Toutes les choses que j’ai rêvées, que j’ai désirées
ne resteront pas marquées sur mon passé
comme les herbes piétinées sur la route.
Dans la poussière dispersée de cette vie réelle, nue,
je rêve encore…Je rêve de rêves partis sans retour…

Ryuko Kawaji  (Japon)

•*

 © Georges Tsiu

© Georges Tsiu

•*´¯`

La belle Chinoise

La belle petite fille
Qui vient du bout du monde
Elle est un rayon de soleil chaleureux
Pleine de tendresse
Une petite fleur toute l’année
Qu’on a récoltée de l’autre côté de la Terre
Elle est pleine d’amitié
Elle a beaucoup d’amies
En plus, pleines de tendresse
Grand est son coeur
Elle donne des caresses
La belle petite Chinoise est très cultivée et chaleureuse

Poésie chinoise

•* 

© Georges Tsiu

© Georges Tsiu

Femmes Asiatiques dans l’ art 

qualité HD 720p

•*

Abraxsis Der jen est une peintre Taiwanaise

Peintre de Mangas

Elle illustre la beauté Coréenne, Chinoise, Japonaise, et Tawainaise.
Elle est née dans une famille d’aristocrate.
Son inspiration elle le trouve dans la littérature Chinoise classique.
Ce qu’elle dit souvent c’est : « Ma carrière est ancré dans l’élaboration d’images créatives de mes connaissances
« 

•*

Abraxsis Der Jen et Jiang Li Music

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s