© Schall, Frederic - Zephyr  Flora couronnement

© Schall, Frederic – Zephyr Flora couronnement

.

Flore est une nymphe des îles Fortunées (aujourd’hui Canaries). Son nom est un dérivé du mot grec chlorós (vert), racine du mot chlorophylle.

Appelée Flore par les Romains.

Zéphyr l’aima, la ravit et en fit son épouse, la conservant dans l’éclat de la jeunesse et lui donnant l’empire des fleurs.

Leur hymen se célébra au mois de mai et les poètes, en décrivant les saisons, n’oublient pas de donner une place à ces deux époux dans le cortège du Printemps. On prête au couple un fils, Carpos.

Flore est représentée sous la figure d’une jeune nymphe couronnée de fleurs et les mains chargées de fleurs.

Son mari, Zéphire, fils de l’Aurore, est représenté sous la figure d’un jeune homme ayant des ailes de papillon et une couronne de fleurs.

« Il souffle sur la terre avec tant de douceur, et cependant avec tant de puissance, que son souffle rend la vie aux plantes, colore les fleurs et les fruits. » Son nom vient de deux mots grecs zoé, fero, qui veulent dire : je porte la vie.

© Waterhouse, John William  Flore et les zéphyrs - 1898

© Waterhouse, John William Flore et les zéphyrs – 1898

.

D’après certaines légendes, Flore offrit, à la fin de l’hiver, un lys enchanté à la déesse Junon. Cette fleur magique permit à la « mère des dieux »de concevoir, par simple contact, le dieu Mars, seigneur de la guerre et des festivités de Printemps.

Flore était particulièrement adorée chez les Sabins qui transportèrent ce culte à Rome, où elle était célébrée lors des « Jeux floraux »

.

Plaintes contre les Tuileries.

Agréables jardins où les Zéphyrs et Flore 
Se trouvent tous les jours au lever de l’Aurore ;
Lieux charmants qui pouvez dans vos sombres réduits,
Des plus tristes amants adoucir les ennuis,
Cessez de rappeler, dans mon âme insensée,
De mon premier bonheur la gloire enfin passée.(…)

Nicolas Boileau

© Jan Bogumił Plersch Zéphyr et Flore.1778

© Jan Bogumił Plersch Zéphyr et Flore.1778

.

Zéphir

« Un jeune homme ailé, le front couvert de violettes et de primevères, glissant à demi-nu à travers les airs et tenant à la main une corbeille de fleurs printanières. » 

Dans la mythologie grecque, Zéphyr est la personnification du vent d’ouest ou du nord-ouest.

Il est le fils d’Astréos (ou d’Éole, le maître des Vents) et d’Éos (l’Aurore). Il est souvent mentionné en compagnie de son frère Borée le vent du nord. Comme lui, il est réputé habiter dans une caverne en Thrace. On lui attribue comme royaume « les lieux où se lève l’étoile du soir, où le soleil éteint ses derniers feux »

Il s’unit avec une des Harpies, Podarge, qui a pris la forme d’une jument ; de cette union naissent les célèbres chevaux immortels Xanthe et Balios qui seront offerts à Achille ainsi que Phlogéos et Harpagos, les chevaux des Dioscures.

Selon certaines traditions, il est également le père d’Éros par Iris. Enfin, il a pour épouse la nymphe Chloris(Flore), déesse des fleurs, dont il a un fils, Carpos

Épris du jeune prince spartiate Hyacinthe, il le dispute à Apollon. Emporté par la jalousie, il dévie le disque lancé par le dieu. Le disque frappe Hyacinthe à la tempe, et le tue.

Enfin, Zéphyr joue un petit rôle dans le mythe d’Éros et Psyché : c’est lui qui porte la jeune fille du rocher escarpé où elle attend la venue de son mari au palais du dieu de l’amour

Le triomphe de Zéphyr et Flora 1734  -35 © Tiepolo

Le triomphe de Zéphyr et Flora 1734 -35 © Tiepolo

Allégorie du Printemps

.

Zéphyr possède un autel à Athènes et l’on voit encore son image sur la frise de la Tour des Vents.

Dans l’Iliade, Zéphyr est un vent violent ou pluvieux.

Dans l’Odyssée et dans les textes ultérieurs, on le considère au contraire comme un vent doux et léger, une brise tiède qui amène la fonte des neiges

Jean de La Fontaine, dans sa fable « Le Chêne et le Roseau », fait référence au Zéphyr comme un vent doux et le met en parallèle avec l’Aquilon, un vent violent

Comme tous les vents, Zéphyr est représenté dans l’art grec comme un personnage ailé

Carpos est un jeune homme réputé pour sa beauté.

Il est issu de Zéphyr (le vent d’Ouest) et de la nymphe Chloris (associée au printemps et aux fleurs). Le couple et leur fils forment ainsi une métaphore naturelle : le vent d’Ouest est censé apporter le printemps, la floraison et la fructification.

© William Adolphe Bouguereau Flora And Zephyr 1875

© William Adolphe Bouguereau Flora And Zephyr 1875

.

Les « Jeux floraux »

Les « Jeux floraux » (latin ludi florales), également appelés Floralies ou Floralia, étaient des fêtes célébrées dans la Rome antique en l’honneur de la déesse Flore, déesse, d’origine sabine, des fleurs, des jardins et du printemps

Flore, la déesse des fleurs, adorée en Grèce sous le nom de Chloris, avait, dans la Rome naissante, des autels élevés dès l’époque de Romulus.

 Elle était toujours représentée la tête et les mains chargées de fleurs.

Les Romains célébraient les « Jeux floraux »  à l’époque de la floraison à la fin du mois d’avril et au début de celui de mai. Ces fêtes, qui se célébraient durant cinq nuits consécutives, consistaient en chasses, danses et en représentations mimiques et dramatiques. Les chasses avaient lieu dans un cirque spécial, appelé cirque de Flore, situé hors de la ville, dans une petite vallée formée par le mont Viminal et la colline des jardins. Il s’en suivi des débordements,les Floralies devinrent vite libertines.

Le Jardin de Flore, 1631, © Nicolas Poussin

Le Jardin de Flore, 1631, © Nicolas Poussin

.

Pendant quelques années les Florales furent suspendues, mais, en l’an 581 de Rome, les bourgeons ayant beaucoup souffert de l’intempérie de la saison, l’édile Servilius, sur l’ordre du sénat, rétablit la fête.

Selon Lactance, le culte de la déesse Flore aurait pour origine un legs qui aurait été fait au peuple romain par une courtisane nommée Flora, à la condition qu’on célébrerait tous les ans une fête en son honneur. 

Ovide, dans ses Fastes (l. V. v. 326 et suiv.) a assimilé Flora à la nymphe grecque Chloris. Il explique également que la nymphe aurait donné une fleur à Junon, dont le simple contact l’aurait mise enceinte de Mars, d’où le fait, selon le poète, que les Romains aient choisi de donner ce nom à un mois du printemps. Cicéron met Flore au nombre des mères déesses.

 ♣

© Charles Monnet_  Zéphir et Flore

© Charles Monnet_ Zéphir et Flore

.

Primavera – Ludovico Einaudi

qualité 480p

 ♣

Joli mois de Mai…

Ô joli mois de mai, tu ouvres une à une

De tes doigts délicats, les roses du jardin

Et tu déposes en pluie la rosée du matin,

Offerte par la nuit à un rayon de lune.

 
Tu murmures aux buissons la chanson du Zéphyr,

Jetant à la volée des fleurs sur les chemins.

Tu fais valser les cœurs, joyeux petit lutin,

Au rythme des passions et des éclats de rire.

Sur le calendrier avec tes saints de glace,

Des affres de l’hiver, il reste encore la trace,

Entre soleil et pluie, nuages et éclaircies.

Les oisillons s’emplument et le vent les emporte

Adieu le mauvais temps et les intempéries

L’été s’annonce enfin et il frappe à ta porte.

Alphonse Blaise

Histoire du moi de mai

Des auteurs soutiennent que chez les Romains ce mois était consacré à la déesse Maïa, fille d’Atlas et mère de Mercure. D’autres savants pensent que ce même mois était consacré aux anciens, aux sénateurs, et que le mot mai dérive du terme latin majores, qui veut dire hommes âgés ; cette dernière explication se trouverait justifiée par le nom du mois suivant, juin, qui paraît avoir été consacré aux jeunes gens, en latin juniores.

Ce mois était représenté « sous la figure d’un homme entre deux âges, vêtu d’une robe large, à grandes manches et tenant une corbeille de fleurs. Un paon était à ses pieds ».

mai le mois

.

En mai les jours augmentent de 1h16, la température s’élève d’une manière très sensible, la moyenne s’élevant à 14°2. Cependant certaines journées du mois sont encore froides et les agriculteurs redoutent avec raison l’effet désastreux des gelées tardives.

Ces gelées de mai peuvent arriver à une époque quelconque du mois, mais il a été bien constaté, depuis de longues années, qu’il y a toujours un refroidissement de la température vers les 11, 12 et 13 mai.

Cette remarque n’avait pas échappé à l’esprit observateur des agriculteurs, qui donnaient aux saints Mamert, Pancrace et Servais, auxquels sont consacrés ces trois jours de mai, les noms de saints de glace.

On raconte que le grand Frédéric se promenait, le 1er mai 1780, sur les terrasses du palais de Sans-Souci. L’air était tiède, le soleil chaud. Le roi s’étonna que les orangers fussent encore renfermés. Il appela son jardinier, et lui ordonna de faire sortir les arbres. « Mais, sire, lui objecta le jardinier, vous ne craignez donc point les trois saints de glace ? »

Le roi philosophe se mit à rire et renouvela son ordre. Jusqu’ au 10 mai tout alla bien ; mais le jour de saint Mamert,

le froid survint ; le lendemain, jour de saint Pancrace, la température baissa davantage, et il gela fortement dans la nuit qui précéda la fête de saint « Gervais. Les orangers furent gravement endommagés.

Flora avec Zephyr (1749) © Francois Gaspard Adam

Flora avec Zephyr (1749) © Francois Gaspard Adam

 « Flora  avec Zephyr 1749 par François Gaspard Adam sur la tombe du roi Frédéric II Sanssouci »

.

Le mois de mai est si variable qu’on a dit avec raison qu’il n’est beau que chez les poètes.

En mai, les agriculteurs des différents départements sont loin d’être d’accord entre eux. Les uns désirent que les pluies d’avril prennent fin ; les autres ne les redoutent pas. Ces appréciations différentes tiennent évidemment aux différences de climat. Mais une voix unanime déplore les gelées tardives, qui sont cependant fréquentes durant ce mois :

Le mois de mai correspond à floréal dans le calendrier républicain ; c’est le mois des fleurs.

En mai, les travaux de jardinage deviennent très importants : on récolte les petits pois, les artichauts, les fraises, etc.

Le 20 mai finit le mois républicain de floréal et commence prairial. La nature présente à cette époque de l’année sa plus grande activité.

Le mois de mai est aussi le mois de Marie. Autrefois, celui-ci était réservé aux communions et baptêmes. De nos jours, cette tradition n’est plus réellement respectée.

Néanmoins, les mariages sont le plus souvent célébrés aux mois d’avril et juin, une superstition encore vivace indiquant qu’il ne faut pas se marier en mai, la femme serait stérile. Les Romains évitaient de se marier en mai car c’était aussi le mois des esprits malins.

« La légende des mois », paru en 1881

Bassin de Flore

Bassin de Flore

.

Le « Bassin de Flore » au Jardin de Versailles appartient à l’ensemble des bassins des Saisons 

Flore déesse romaine des fleurs, des jardins et du printemps, symbolise la première saison de l’année. Elle est entourée de trois angelots et est allongée sur un tapis de fleurs.

La statue de la déesse a été réalisée en plomb doré par Jean-Baptiste Tuby entre 1672 et 1679, elle est représentée avec une couronne de fleurs, au centre du bassin.

 .

Flori de Primavara

© Charles Poerson   Zephyr et Flore

© Charles Poerson Zephyr et Flore

.

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s