Po Pin Lin portrait

              Po Pin Lin portrait

.

        Né en 1970, Po Lin Pin a grandi dans la campagne au centre de Taiwan dans une ferme familiale. A proximité se trouvait une école d’art et il voyait souvent des étudiants faire de la peinture en plein air. Po Pin s’est intéressé et  à regarder ces étudiants, essayant de tirer un enseignement  en récupérant ce que les étudiants mettaient au rebut  .

Il a remporté de nombreux concours comme  enfant et finalement a obtenu une place à Fu Shin Art College à Taiwan.

.

© Po Pin Lin Bay Panorama

© Po Pin Lin Bay Panorama

.

(…)Selon les propres mots de l’artiste. Lin a toujours considéré le monde avec les yeux d’un artiste, avant même qu’il était pleinement conscient de ses talents.

Ayant grandi dans le village rural idyllique de Toe Nan dans le centre de Taiwan l’île de Formose, ses premiers souvenirs sont « un environnement toujours entouré de ciel bleu, le coton blanc nuages, les montagnes vertes, eaux de source de cristal, et des fleurs colorées,» dit-il . Il est venu à considérer la nature comme ma seconde mère, qui m’a offert la partie la plus généreuse et abondante de la vie. »
Lin a commencé à aider sur la ferme de thé de sa famille à un âge précoce. Il se souvient, debout dans les champs un jour où il avait environ 5 ou 6 ans , regardant les étudiants en art de l’école secondaire locale peindre le paysage environnant. «J’ai été surpris de voir ce qu’ils pouvaient faire avec leurs toiles et pinceaux», dit-il. « Et je ne pouvais pas attendre pour essayer. »

.

© Po Pin Lin Evening Harbor

© Po Pin Lin « Evening Harbor »

.

Au moment où Lin était en deuxième année, il a eu sa chance. Une classe d’art lui laisse tenter sa chance avec un dessin au fusain, immédiatement son talent était évident. Bientôt ses études ont commencé à porter leurs fruits. Dans les concours aux étudiants tout au long d’innombrables classes primaires , collèges ,lycées, les travaux de Lin sont à la première place .
Peu à peu, dit-il, il prend conscience de lui «non seulement que je voulais être un artiste, mais aussi que je pouvais l’être. »

Il a remporté un prix très convoité à l’école respecté de Fu Shin art à Taipei, réservé uniquement aux élèves du secondaire ayant un talent exceptionnel.

Alors qu’il était encore là, Lin a commencé à présenter ses œuvres principalement des paysages d’aquarelle aux compétitions étudiantes et aux concours nationaux pour les artistes professionnels. Il a remporté ceux-ci.

.

© Po Pin Lin  Evenings

© Po Pin Lin  Evenings

.

Après avoir terminé ses études à Fu Shin à l’âge de 19 ans, les progrès de Lin en tant qu’artiste a été brièvement détourné par l’appel du devoir, à la fois pour son pays et à sa famille. Tout d’abord, il a passé deux années de service obligatoire dans l’armée.
Puis, à la lumière de l’appui que sa famille lui avait montré, dit-il, « j’ai senti qu’il était de ma responsabilité de les aider à la ferme de thé. » Il a ouvert une boutique pour vendre leur thé directement aux consommateurs dans la capitale.

En dépit du succès de la boutique ,la véritable vocation de Lin l’a finalement emporté. « Après un an,» dit-il, « j’ai réalisé que ce n’était pas une chose pour moi. » C’était l’art ma passion

Deux amis de Fu Shin ont déménagé à San Francisco pour étudier à l’ « Académie des Art. » Ils ont exhorté Lin se joindre à eux. « J’en ai parlé avec mon père et pris la décision de venir ici», dit Lin. Il est arrivé en 1994, un mouvement qui finalement le propulsera dans le monde de l’art professionnel.
Mais mon objectif d’être un artiste professionnel m’a aidé», dit-il. « Pour être un artiste, vous devez être un preneur de risques. »

.

© Po Pin Lin  View of Truckee

© Po Pin Lin  View of Truckee

.

Le risque a progressivement commencé à rapporter des dividendes. « Tout artiste doit être un bon observateur, » a dit Lin, «et San Francisco m’a donné beaucoup de nouvelles idées pour mon travail. »

À l’Académie, il a commencé à travailler les huiles. Dans ses temps libres, il visite les musées remarquables de la ville pour étudier les œuvres des deux maîtres anciens et modernes.
Lin a obtenu un baccalauréat en beaux-arts en 1998. Aujourd’hui, il continue à travailler pour se parfaire, tout en enseignant des cours de dessin de natures mortes, des figures et des paysages à l’Académie. .
Avec plus de 10 années de carrière professionnelle comme professeur et peintre, Po Pin s’est fait connaître pour les paysages urbains et des scènes de rue de sa ville d’adoption San Francisco.

Il a enchanté le marché de l’art américain avec sa maîtrise de la capture de subtilité dans le paysage de la Californie

.

© Po Pin Lin  Bay Reflections

© Po Pin Lin  Bay Reflections

.

Sa salle de classe et des études indépendantes à côté, Lin a trouvé à San Francisco « la stimulation de nouvelles idées dans mon travail », dit-il, à la fois dans la grande variété des paysages urbains et de nouveaux paysages qui l’entourent et pour le multiculturalisme de son nouvel environnement urbain.
Il célèbre l’essence même de sa ville d’adoption: ruelles urbaines, maisons serrées les unes contre les autres accueillantes, un téléphérique, et la lumière rougeoyante chaleureuse qui vient lorsque le soleil se couche dans l’océan.

.

© Po Pin Lin  Wet  Day Commute

© Po Pin Lin  Wet  Day Commute

.

Il continue à peindre des paysages «à révéler le beau côté de la vie», dit-il. « Certains artistes n’aiment à faire ressortir que le côté sombre de la vie. Moi je tiens à peindre le monde comme je le vois ».

Il est un membre primé comme peintre à l’huile de l’Amérique.
Ses peintures ont été incluses dans plus de 20 spectacles d’étudiants ou professionnels depuis son arrivée à San Francisco, et il est actuellement représenté par plusieurs galeries.
« Le nombre de galeries d’art à Taiwan est très faible,» dit-il. « Il y avait plus d’opportunités ici pour moi en tant qu’artiste ».

Ces possibilités ne font que croître et Lin complète sa maîtrise et se lance comme un artiste professionnel à plein temps.

.

© Po Pin Lin  Winter Duskat Powell Street

© Po Pin Lin  Winter Duskat Powell Street

.

« La peinture m’ a offert la partie la plus généreuse et abondante de la vie et m’a enseigné son amour . Être dans son étreinte, me donne la paix intérieure. En retour j’exprime ma gratitude, en transmettant la beauté de la nature avec des peintures et des pinceaux.
Bien que maintenant je vis dans une ville artificielle industrielle de l’Ouest, je crois que cette seconde mère de m’ apparaît toujours dans mes rêves sous diverses formes. J’aime rechercher sa vue et son parfum. (…)

.

© Po Pin Lin Morning_Shower

© Po Pin Lin Morning_Shower

.

La participation Po Pin Lin dans de nombreuses expositions collectives a donné lieu à plusieurs prix prestigieux, le prix le plus récent étant d’excellence à des peintres à l’huile de l’Amérique (OPA)
Po Lin Pin réside à San Francisco avec sa femme et son fils.

.

© Po Pin Lin Waiting For Sunset

.

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s