Le Petit Aigle

Il était une fois, un jeune guerrier qui prit un œuf
Dans le nid d’un aigle et le mit à couver
Dans la basse-cour
Quand l’œuf vint à éclore
Le petit aigle sortit et grandit parmi les poussins
picorant sa nourriture comme ses compagnons…
Un jour, regardant en l’air, il vit un aigle
qui planait au-dessus de lui…
Il sentit ses ailes frémir et dit à un des poulets
Comme j’aimerai en faire autant
Ne sois pas idiot, répondit le poulet
Seul un aigle peut voler aussi haut…
Honteux de son désir, le petit aigle retourna gratter
La poussière et il ne remit plus jamais en cause
La place qu’il croyait avoir reçue sur cette terre…

 Ainsi l’aigle n’y pensa jamais plus.

Il mourut en pensant qu’il était une poule de basse-cour.

Auteur inconnu

L’Aigle Royal

L’aigle royal est un oiseau qui  a besoin de beaucoup d’espace pour vivre puisqu’il qu’il chasse au vol.

En Amérique du Nord, le territoire d’un aigle royal peut s’étendre sur 520 km². Encore présent dans quelques forêts et zones humides en Asie orientale, on ne le trouve plus en Europe et en Amérique du Nord que sur les hautes montagnes où les proies sont à découvert.

On peut aujourd’hui l’observer dans une vingtaine d département, particulièrement dans les parcs nationaux comme celui de la Vanoise, des  Ecrins, du Mercantour ou des Pyrénées occidentales.

Le printemps et l’été sont les saisons le plus favorables pour ce genre d’observation, car les courants d’air chaud favorise le vol des aigles. On le distingue de la buse par sa taille plus importante, des ailes plus longues et plus rectangulaires, ainsi que par des tâches blanche: une à chaque ailes et une sur la queue. Il faut cependant nuancer ses relations avec l’homme qui n’ont pas toujours étaient mauvaises, puisqu’il a été aussi utilisé dans la fauconnerie, et cet animal était autrefois réservé aux rois. On estime qu’un aigle vit entre 15 et 20 ans s’il est en liberté, mais en captivité il peut atteindre 45 ans.

En France, les couples d’aigles royaux sont peu nombreux, 200 environ répartis dans les Pyrénées, les Alpes et la Corse. Mais la situation de l’espèce s’améliore depuis le XXième siècle, après que les persécutions  causées par des chasseurs, éleveurs et collectionneurs d’oeufs ait cessé.

Alimentation

Les aigles chassent généralement en couple, plongent et volent à raz du sol pour surprendre leur proie, mais également plein vol où ils capturent de gros oiseaux comme des grues ou des oies.
Autrefois, les Tartares l’employaient avec succès pour chasser le lièvre, le renard, antilope et le loup. Comme il était trop lourd pour le porter sur le poing à la manière des fauconniers, ils le plaçaient sur le devant de leur selle et le moment venu, lançaient l’animal sur la proie.

Bayan-Olgii, Mongolia © Matthieu Paley/Corbis

 

L’aigle royal se nourrit essentiellement de petit mammifère est très souvent de lièvres. Mais jeunes renards, marmottes, hermines, petits oiseaux et même serpents ou lézard peuvent tout aussi bien lui faire office de festin. Quelquefois, l’aigle royal peut même se nourrir de lagopède.

En hiver, lorsque les temps sont durs, l’aigle royal adopte un comportement charognard et il peut alors se nourrir de plus gros animaux comme le chamois, qu’il n’aurait pas pu tuer par lui même. La majorité des proies se font capturées au sol, mais certaines peuvent l’être en plein vol. Pour chasser, l’aigle royal survole une pente en y repérant les animaux à découvert, et plonge alors sur eux à une vitesse qui peut atteindre les 150 km/h.

Il se saisit de la proie à l’aide de ses quatre doigts puissants et dont les griffes recourbées suffisent souvent à tuer la proie. Son bec crochu, puissant et acéré lui permet alors de déchirer ses proies et de les partager aux aiglons.

Il sait parfaitement profiter des courants aériens pour planer sans efforts sur des kilomètres, les ailes légèrement coudées en V. Pendant la parade nuptiale, lors des jeux aériens, les oiseaux se poursuivent en décrivant une spirale ascendante pour finir en un piqué vertigineux.

Colorado, USA © W. Perry Conway/CORBIS

Le nid des aigles royaux, appelé aire, est soit installé sur le flanc d’une falaise soit dans un arbre. Ces nids sont de tailles impressionnantes et peuvent atteindre 3,5 mètres de hauteur et 1,5 mètres de largeur.

Cela s’explique par le fait que dans certaines régions, les aigles utilisent le même site de nidification depuis des siècles, et pour ceux qui sont installés dans les arbres, ils sont souvent agrandis chaque année avec l’apport de nouveaux matériaux.

Un seul couple peut posséder plusieurs nids qu’ils utilisent alors à tour de rôle. Le mâle pour sa parade nuptial effectue un vole en ondulant dans les airs, en piquant et remontant plusieurs fois répétées.

L’accouplement se passe sur terre et le premier oeuf est déposé dans le nid au cours du mois de mars. Le second oeuf n’est pondu que trois ou quatre jours après. 

Ces oeufs sont en principe mouchetés et sont couvés par les aigles durant 6 semaines. Un poussin est donc plus âgé que l’autre.

Idaho, USA © Kennan Ward/CORBIS

Le plus jeune ne survit alors que rarement, soit tué par son ainé soit mourant de faim. Le plumage de l’aiglon est blanc, et il ne prendra sa couleur adulte définitive que vers trois ou quatre ans.

Vidéo Dailymotion :

Clic

Golden Eagle – Aigle royal (Aquila chrysaetos)

La mort de l’aigle

Quand l’aigle a dépassé les neiges éternelles,
A ses larges poumons il veut chercher plus d’air
Et le soleil plus proche en un azur plus clair
Pour échauffer l’éclat de ses mornes prunelles.

Il s’enlève. Il aspire un torrent d’étincelles.
Toujours plus haut, enflant son vol tranquille et fier,
Il plane sur l’orage et monte vers l’éclair
Mais la foudre d’un coup a rompu ses deux ailes.

Avec un cri sinistre, il tournoie, emporté
Par la trombe, et, crispé, buvant d’un trait sublime
La flamme éparse, il plonge au fulgurant abîme.

Heureux qui pour la Gloire ou pour la Liberté,
Dans l’orgueil de la force et l’ivresse du rêve,
Meurt ainsi d’une mort éblouissante et brève !

José-Maria de Heredia 1842-1905

 ♫

 

L’aigle majestueux, parfois appelé le roi des oiseaux, a été représenté dans le mythe et la légende depuis le début des temps. 

Anciennes divinités romaines, les Rois, et tous les dirigeants utilisé l’aigle comme un symbole ou un signe de force et de courage. L’aigle est aussi le symbole de la liberté pour les Américains, et un messager du créateur pour les Amérindiens. 

 Jupiter croit que l’aigle peut regarder directement dans le soleil, et de nombreuses histoires d’aigles liées à la fois avec le Soleil et Jupiter, en font un symbole ou un signe de force et de courage. 

Des images de l’ancien Proche-Orient et l’Iran montrent le soleil avec des ailes d’un aigle, un signe que l’oiseau a été liée au dieu soleil, ainsi que d’autres symboles dans diverses associations culturelles, généralement divines montrant force, la puissance et la liberté.

les Aigles  auraient la capacité de regarder directement vers le soleil

Aigles sont un symbole de force, l’endurance, la vision

Légende native 

pourquoi l’aigle pond 2 oeufs

 « Native Americans » la légende veut que non seulement l’aigle, symbole de force, l’endurance et la vision, mais qu’il porte seulement deux œufs, comme une représentation du «monde bilatérale:

 positive et négative 

mâle et femelle
corps et âme
substance et l’ombre. « 

 Symboles autochtones de l’équilibre dans la vie

Le Corbeau et l’Aigle

Nous avons tous entendu parler ayant équilibre dans nos vies, ce qui signifie généralement concilier travail et famille, la détente, donner et prendre, et ne se concentre pas toute notre énergie sur une seule chose.

 

« Légendes autochtones dire que jamais il ya, bien avant que leurs ancêtres marchaient, le Corbeau et l’Aigle a partagé les ciels, les forêts et les ruisseaux de l’Alaska, apportant un équilibre dans le monde comme ils le feraient rire, joute et de crier au-dessus des vents et du soleil. » 

Cet équilibre entre Corbeau et l’Aigle se voit dans plusieurs totems, y compris ceux qui se tiennent devant le palais de justice à Anchorage. 

 « Navajo Code Talkers » étaient célèbres pour utiliser leur propre langue pour confondre l’ennemi dans la Deuxième Guerre mondiale. Un des mots qu’ils ont employés était ATSAH (moyens d’aigle). 

Ici, les Code Talkers sont honorés lors d’une grande « Pow Wow. »

visible dans le film « Windtalkers « (Les Messagers du vent)

 

Le symbole des États-Unis n’est cependant pas l’aigle royal, c est un pygargue à tête blanche et non un aigle chauve et sa tête devient blanche après 5 ans 

 

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

"

  1. paulat dit :

    quel magnifique oiseau!
    ils me facinent tous! Ils volent

  2. loulou dit :

    Et moi, ils me font peur ces aigles. Quelque chose dans leur regard… brrr!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s