Tout les ans a lieu le ramadan, le neuvième mois du calendrier musulman, le calendrier musulman est un calendrier lunaire, ce qui signifie qu’il est basé sur les phases de la lune, contrairement à notre calendrier grégorien qui est un calendrier solaire, c’est-à-dire basé sur le mouvement de la terre autour du soleil.

C’est pour cela que le ramadan tombe à chaque année 12 jours plus tôt.

*


Attention il ne faut pas confondre le ramadan, qui est un mois saint pour l’islam et le jeune qui est traditionnellement pratiqué lors de celui-ci.

Le jeune du Ramadan s’appelle le saoum et c’est l’un de cinq piliers de l’Islam, il est donc observé par la majorité des musulmans partout en dans le monde. Le saoum consiste à s’abstenir de manger, de boire, de fumer et d’avoir des relations sexuelles depuis l’aube jusqu’au coucher du soleil.

C’est une obligation pour tout musulman pubère qui en a les moyens physiques, mentaux et matériels, les malades, les femmes enceintes et qui allaitent, les personnes âgées et les voyageurs en sont donc dispensés. Le jeûne dure pendant tout le mois de ramadan, soit 29 ou 30 jours selon les années.

On sert un repas : le sahur, avant l’aube, de préférence le plus tard possible, et un autre après le coucher du soleil : l’iftar, à la rupture du jeûne. La rupture du jeûne est souvent le moment de se retrouver en famille, entre amis ou entre voisins.

Les trois jours après le mois de Ramadan sont des jours de fête, appelés l’Aïd-al-Fitr – La fête de la fin du jeûne.

Si tous le monde ou presque à entendu parler du jeune de ramadan, peu nombreux sont les non musulmans qui en connaissent la véritable raison. Le ramadan est avant tout un temps consacré à une réflexion intérieure, à la dévotion envers Dieu, et à la maîtrise de soi. Le jeûne permet de faire le point sur ses faiblesses et de s’améliorer, il s’agit également de renforcer sa dévotion envers Dieu et l’Islam.

Le jeûne n’est pas la seule pratique du ramadan, les musulmans doivent aussi verser aux pauvres la Zakat-al-Fitr qui est l’Aumône de fin de Ramadân, cette aumône est calculée en fonction des moyens.

Les musulmans doivent également effectuer leurs cinq prières, elles sont obligatoires toute l’année mais sont encore plus importantes lors du Ramadan.

*

*

Compléments d’informations

*

Le mois de Ramadan marque la première révélation du Coran au Prophète Mohammed.

Ramadan également orthographié ramadhan ou ramazan,  رَمَضَان ou Ramaḍānest le . Les malades, les femmes enceintes ou qui allaitent, les femmes ou jeunes filles qui sont dans leur période  mensuelle et les voyageurs, ainsi que tout individu dont ce jeûne pourrait mettre la santé en péril en sont exemptés.

Le jeûne a pour but d’enseigner aux musulmans la  patience, la modestie et la spiritualité.

La langue française emploie indifféremment le mot « ramadan » pour désigner le mois saint pour les musulmans et, par métonymie, le jeûne ou saoum, qui constitue l’un des cinq piliers de l’islam.

La patience, parce qu’il permet au jeûneur d’apprendre à devenir endurant en s’abstenant de boire et de manger, mais pas seulement : c’est le jeûne des cinq sens, permettant ainsi une coupure partielle avec les plaisirs journaliers, de l’aube jusqu’au coucher du soleil.

Maîtriser ses sens, c’est prédisposer son cœur et son âme à recevoir toujours plus sur un plan spirituel. C’est éviter les faux pas, et par là même occasion se décharger de ses erreurs.

C’est donc aussi le mois de la récompense. Les souhaits sont exaucés, il ne tient qu’au jeûneur de multiplier ses invocations avec ferveur pour en savourer les fruits tôt ou tard.

Enfin, le Ramadan est surtout le mois du don.

Le don de soi, de ses biens, de son temps. La solidarité est célébrée et c’est l’occasion pour le croyant de s’imprégner de bonté et de clémence envers les démunis ou encore les personnes malheureuses.

Le premier jour du mois suivant est l’occasion de célébrations observées durant l’Aïd al-Fitr  la fête de la rupture du jeûne.

Le calendrier lunaire 

*

*

Ce calendrier musulman ou islamique est aussi appelé Hijri.

 Il fut précédé, chez les Arabes et avant l’avènement de l’Islam, par un calendrier luni-solaire, certainement d’origine araméenne et, plus loin encore, babylonienne, de 12 mois de 30 ou 29 jours avec intercalation de mois complémentaires.

Antérieurement à l’Islam, les Arabes intercalaient donc un mois supplémentaire tous les deux ou trois ans pour garder une certaine synchronisation du calendrier lunaire et du calendrier solaire.

Les préceptes du Coran firent prendre un virage définitif à ce calendrier et le transformèrent en un calendrier purement lunaire en lui donnant une importance proprement religieuse.

*

En France, c’est la Grande mosquée de Paris qui est chargée, depuis sa création en 1926, de vérifier la visibilité de la nouvelle lune

*

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

Une réponse "

  1. lolotte dit :

    moi du ramadan ce que j ‘aprécie c’est la soupe spéciale et les patisseries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s