Les vraies richesses


“La joie que j’ai dans mon cœur, je la touche et je la perds dans le même instant parce que je ne peux pas la partager avec tous. Qu’on m’accuse alors d’avoir trouvé une joie plus terrible que délicieuse, j’en suis fier. Mes délices demeureront quand ils seront communs. Mais quand la misère m’assiège …

Et elle est partout dans le monde, mêlée à une sorte de folie.

Les hommes ont créé une planète nouvelle: la planète de la misère et du malheur des corps. Ils ont déserté la terre. Ils ne veulent plus ni fruits, ni blé, ni liberté, ni joie. Ils ne veulent plus que ce qu’ils inventent et fabriquent eux-mêmes.

Ils ont des morceaux de papier qu’ils appellent argent.

Pour avoir un plus grand nombre de ces morceaux de papier ils décident subitement de faire abattre et d’enterrer cent soixante mille vaches parmi les plus fortes laitières. Ils décident d’arracher la vigne car, si on ne l’arrachait pas, le vin serait trop bon marché, c’est-à-dire ne pourrait plus produire des morceaux de papier en assez grand nombre.

A choisir entre les morceaux de papier et le vin, ils choisissent les morceaux de papier. Ils brûlent le café, ils brûlent le lin, ils brûlent le chanvre, ils brûlent le coton.

Quand les récoltes sont abondantes, on se lamente: nous avons trop de pêches, nous avons trop de poires, nous avons trop de vin, nous avons trop de blé, trop de pommes de terre, trop de betteraves, trop de choux, trop d’artichauts, d’épinards, de fèves, de lentilles, de haricots.

La terre qui continue ses anciennes gloires épaissit-elle la semence des animaux: nous avons trop de vaches, trop de bœufs, trop de porcs, trop de moutons, trop de chevaux, trop de chèvres. Le cortège des bêtes splendides marche à travers les vergers couverts de fleurs, les champs de graminées caressent doucement le ventre des bœufs.

L’homme tremble. L’immense terreur collective ébranle la société, nos morceaux de papier, nos morceaux de papier !

Gouvernements, ministres, députés, rois, empereurs, lois, lois, lois humaines au secours !

Nous avons trop de tout, vite, vite, mettons le feu aux champs, éreintons le verger à coups de hache, tuons les vaches, les porcs, les moutons pendant la nuit à coups de couteau dans le ventre, à coups de serpe sur la tête, fauchant à la faux les pattes grêles des troupeaux, et, si ça ne va pas assez vite, canons, canons, canons !

Que la rareté revienne ! Que la terre soit un désert, pour que je puisse vendre très cher ce petit mouton solitaire, cette petite pêche, à peine deux bouchées.

Vous avez faim ? Tant mieux, vous me donnerez un peu plus de morceaux de papier ! Si je pouvais arrêter les fleuves ! Si je pouvais faire aussi que l’eau soit chère ! Je vous vendrais de l’eau. Que d’argent perdu dans ce fleuve où tout le monde peut puiser librement.

La société construite sur l’argent détruit les récoltes, détruit les bêtes, détruit les hommes, détruit la joie, détruit le monde véritable, détruit la paix, détruit les vraies richesses


Vous avez droit aux récoltes, droit à la joie, droit au monde véritable, droit aux vraies richesses ici-bas, tout de suite, maintenant, pour cette vie. Vous ne devez plus obéir à la folie de l’argent.”

 

 

 

 Nous sommes envahis par les fausses valeurs et les milles objets inutiles qu’une économie de consommation diffuse pour se conserver et se développer elle-même avec l’aide de quelques profiteurs. 

Or les vraies richesses ne sont pas où on voudrait nous le faire croire.
Elles sont dans la nature et en nous même ; elles sont donc accessibles à chacun ; les redécouvrir donne la joie et la paix.

Jean Giono  En 1937  

(1895-1970)

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

Une réponse "

  1. lolotte dit :

    Mon dieu, c’est homme était un visionaire en plus d’etre un auteurmerveilleux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s