© Zhao Chun

 

Né en 1970, en Chine. Issu de l’Institut des Beaux Arts de Luxun.

Membre de l’Académie Internationale des Beaux Arts de Hong Kong.

Les oeuvres de Zhao Chun reprennent beaucoup de thèmes inspirés de la

vie des tribus des Miao, qui est une minorité tribale distincte.

Répartis désormais dans les régions du Vietnam, du Laos, de Myanmar et de

Thaïlande, la majorité des Miao (entre 9 et 12 millions de personnes)

résident en République Populaire de Chine, principalement dans les

provinces de Guizhou, du Huan, du Sichuan, de Guangxi , Hainan et Hubei

 

© Zhao Chun

 

Sa peinture est une invitation dans la Tribus des femmes MIAO.

Ces jeunes  et beaux visages, qui contrastent fortement avec leur coiffe

métallique ou le décor d’un vieux bois noueux ou le heurtoir en bronze

d’une porte. Leurs visages paraissent si calmes et sereins  

attendant derrière une porte , maniant leur pipe ou leur flûte ,  

debout dans la rue de leurs villages, bordée par des murs aux blocs de

rocs massifs  , quand elles jouent sur une balançoire faite d’un

cordage orné de fleurs. 

 

© Zhao Chun

 

Le spectateur qui entre dans l’oeuvre de Zhao est

immanquablement accueilli par une femme. Cette femme qui est la

quintessence de la femme chinoise. C’est autour d’elle que se construit

toute l’oeuvre de l’artiste, figure énigmatique, hiératique, détentrice

d’un mystère qu’il nous sera peut-être possible de percer en vivant avec

l’oeuvre. Cette femme sereine, parfois endormie, ou du moins elle le

semble, se présente bien souvent face au spectateur, le visage d’un

calme mystique, quasiment religieux. La femme comme une idole étrange,

est parée de riches atours. Ses tuniques sont de broderies complexes, et

raffinées. Ses lourds bijoux dont elle est chargée sont d’argent ciselé

et niellé. Ces tiares élaborées, ce luxe de broches qui mêle le

l’élégance  et la barbarie nous plonge dans un espace temps mal défini.

Entre la Chine et la Mongolie, entre le temps présent et les siècles

passés, on commence à perdre pied. Le paysage accentue chez lui ce

sentiment d’irréalité. Ce sont des plaines sans fin, des cieux nuageux

de crépuscule ou de matin brumeux, parfois même l’espace interstellaire

qui nous fait côtoyer les étoiles et survoler la terre.

 

© Zhao Chun

 

Les femmes de Zhao nous entraînent dans leur monde et leur espace propre

et nous captive ensorcelée par leurs beauté . Semant des pétales de

fleurs, au milieu de nuées de papillons. Une bougie qui vient de

s’éteindre, et qui fume nous rappelle que nous ne sommes pas de ce

monde, que nous n’y sommes que brièvement tolérés.

Et il est temps pour nous de partir. C’est le mystère du monde de

l’artiste et de ces femmes, qui nous capturent. Nous laissant au fond de

l’âme le sentiment d’avoir frôlé une douce plume ou l’aile fragile d’un

papillon.

 

© Zhao Chun

 

 

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

"

  1. mathilde dit :

    tres belle peintures avec les explication mais pas grand chose sur l artiste meme homme ou femme?
    juste curiosité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s