Quand nul ne la regarde

La mer n’est plus la mer

Elle est ce que nous sommes

Lorsque nul ne nous voit

Elle a d’autres poissons

D’autres vagues aussi

C’est la mer pour la mer

Et pour ceux qui en rêvent

Comme je fais ici

 

Jules Supervielle

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

Une réponse "

  1. mathilde dit :

    Belle et mystérieuse ; capable de douceur et parfois de terrible colère , cruelle sensuelle .
    Dans le creux de sa vague ,tendrement elle nous dépose sur le sable les jours de beaux temps .
    Mais gare à nous si une vague bavant d’écume s’enroule autour de nous car telle un monstre elle nous emmène dans les entrailles de l ‘océan ou nous rejette avec violence comme un ballon qui nous importune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s