Kangiqsujuaq

« La grande baie »

Selon les observateurs, le paysage de Kangiqsujuaq est d’une beauté à couper le souffle. Niché au creux d’une vallée, le village est également entouré de magnifiques montagnes. À quelques kilomètres du détroit d’Hudson, Kangiqsujuaq est aussi l’hôte de paysages magnifiques tels le fjord du havre Douglas et les îles Qikertaaluk et Qajartalik. C’est également à 88 kilomètres de ce village que l’on peut visiter Pingualuit, un cratère jadis créé par une météorite. Grâce à certaines démarches gouvernementales, ce site deviendra bientôt un parc régional.

La chasse et la pêche font aussi partie intégrante de ce village nordique, et les habitants du village ont trouvé une façon bien particulière de pêcher les moules en hiver : ils percent la glace en eau peu profonde pendant de la marée basse. Puisqu’il n’y a plus d’eau sous la glace, les trous sont juste assez gros pour permettre aux Inuits de s’y faufiler et de récupérer les moules!

Au pays des glaciers

Pôle nord québécois

Cette zone du Nunavik représente en quelque sorte le chapeau du Québec. Ces villages, sans être les plus septentrionaux du pays, le sont tout de même pour la province du Québec. Les latitudes qui sont au delà du 60e parallèle font en sorte que les températures les plus élevées en été se chiffrent à environ 5 oC. En hiver, la moyenne se situe autour des -25 oC. Ici, on se rapproche des glaciers et des icebergs, mais surtout du cercle polaire. Il fait certes plus froid dans ce coin, mais bien habillé on ne peut qu’être ébloui par le paysage qui sort de l’ordinaire. Le cratère de Pingualuit vaut à lui seul le détour. Sinon, chacun des cinq villages de cette zone (Puvirnituq, Akulivik, Ivujivik, Salluit et Kangiqsujuaq) a son petit trésor à exposer.

Nunavik : « l’endroit où vivre »

Au nord du 55e parallèle, dans la région arctique du Québec, se trouve une grande étendue vierge à peine peuplée. Quelques 11 000 Inuits, Cris, Naskapis et Québécois se partagent 507 000 km2 de superficie et sont répartis dans 13 villages nordiques et un village cri. Le Nunavik est bordé d’eau de par ses frontières naturelles avec la baie d’Hudson à l’ouest, le détroit d’Hudson au nord et la baie d’Ungava à l’est. En ce qui a trait aux frontières terrestres, le Québec est au sud (régions de la Baie-James et de Duplessis) et Terre-Neuve-et-Labrador est à l’est.

Cette région est reconnue pour ses paysages magnifiques, quoiqu’aux feuillus limités. Ici, c’est la toundra sauvage ou la taïga et les quelques forêts boréales sont majoritairement constituées de pins, d’épinettes, de trembles, de peupliers et de mélèzes. Le territoire est gorgé de cours d’eaux, surtout de lacs et de rivières, permettant une pêche exceptionnelle et diversifiée. Les montagnes, surtout les monts Torngat, sont spectaculaires à regarder.

Les explorateurs, ainsi que les chasseurs et les pêcheurs, auront l’embarras du choix pour remplir leur journée. Tous pourront bien sûr observer les centaines de milliers de caribous, les ours et les loups qui se promènent un peu partout sur le territoire, et les pêcheurs pourront en plus se vanter d’avoir attrapé à la mouche les plus belles ombles chevaliers et de fontaine de la région. Les saumons de l’Atlantique y sont également nombreux et qui plus est, ces ressources renouvelables semblent toujours disponibles.

Les différentes saisons, mais surtout l’été et l’hiver, vous présentent deux mondes totalement différents. En été, la température varie entre 9 et 11 oC. Par contre, le soleil ne se couche pratiquement jamais. Il ne fait qu’effleurer l’horizon. Les Inuits profitent de cette période estivale pour faire des provisions, pêcher, chasser et cueillir des baies. Bien sûr, l’hiver amène son lot de froidure et de noirceur et il faut savoir profiter des quelques heures de clarté. Le soir, le ciel noir et dégagé vous permettra d’observer un nombre incalculable d’étoiles. Et quand les verts, roses, blancs et violacés des aurores boréales s’ajoutent, dansent et s’entremêlent, l’observation n’en devient que plus extraordinaire.

Cette étendue permet aussi la pratique de nombreux sports et activités. Le traîneau à chiens qui permet le déplacement, la randonnée en motoneige, ainsi que le canot à moteur et le kayak de mer qui permettent de voir les icebergs et les fjords de plus près ne sont que quelques-unes des activités que vous pourrez pratiquer lors de votre visite au Nunavik. 

Sur les rives de la Baie d’Hudson

 

Longer la mer intérieure

La baie d’Hudson, une des plus grandes baies au monde, est en fait une vaste mer intérieure de 822 324 km2. Son eau se jette dans l’Océan Arctique. Cette baie existe depuis 10 000 ans et a été formée lors de la dernière glaciation. La côte est de la baie est représentée par une forme semi-circulaire qui serait peut-être l’œuvre d’une météorite. Par contre, personne n’a jamais pu le prouver. Trois villages nordiques et un village cri (Kuujjuarapik, Umiujaq, Inukjuak et Whapmagoostui) se sont installés le long de ce demi-cercle. La proximité des cours d’eau favorisait autrefois la traite des fourrures et est encore aujourd’hui salutaire pour la chasse aux phoques et aux morses. Les îles Manitounuk sont aussi l’endroit idéal pour observer la faune et la flore du grand nord québécois. Quoique les activités extérieures soient plus populaires, il ne faudrait tout de même pas oublier le côté culturel et artisanal des Inuits. On peut d’ailleurs trouver des œuvres d’Eddy Weetaluktuk dans la région.

Baie D’ungava

La baie de toutes les marées

Située au nord-est du Nunavik, la baie d’Ungava est en forme d’entonnoir. À son embouchure, elle atteint une largeur d’environ 265 km. Le reste de la baie fait environ 180 km de largeur. Recouverte de glace de novembre à juin, elle est tout de même, avec la baie de Fundy au Nouveau-Brunswick, l’endroit où l’on peut observer les marées les plus importantes au monde. Six villages se partagent le territoire de la baie d’Ungava. Il s’agit de Quaqtaq, Kangirsuk, Aupaluk, Tasiujaq, Kuujjuaq et Kangiqsualujjuaq.

Tous ces villages vivent entre autres de leurs activités traditionnelles, mais aussi de l’écotourisme. Les plans d’eau font de ce territoire l’endroit rêvé pour la pêche à l’omble chevalier. Les ours polaires ainsi que les morses sont très populaires ici puisqu’ils migrent sur les banquises situées non loin. Encore une fois, les vestiges archéologiques sont importants et la nature domine. Tandis que Kuujjuaq se veut un centre administratif, Kangiqsualujjuaq, le village le plus peuplé du Nunavik, se prépare à accueillir incessamment (2008) le parc national Kuururjuaq.

Un caribou du Nunavik © Claudine Simard

Un inukshuk © Claudine Simard

L’inukshuk représente un symbole du mode de vie traditionnel des Inuits. À l’époque, les Inuits utilisaient les inukshuks comme point de repère. Les inukshuks signalaient la présence de caribous ou d’un lieu de pêche

Des fleurs au Nunavik dans le nord du Québec © Claudine Simard

La végétation est rare au Nunavik, sauf au cours de l’été. Pendant l’été, des fleurs et des baies sauvages variées abondent

source

http://www.nunavik-guidetouristique.com/Au-pays-des-glaciers/Kangiqsujuaq/

 

 

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s