Le pygargue à tête blanche

Pygargue à tête blanche en plein vol © Velo Steve

« Bald Eagle » est l’oiseau national des USA. Il est l’un des symboles les plus connus du pays et apparaît sur la plupart des  sceaux officiels, y compris sur celui du Président américain. Il a été choisi le 20 Juin 1782 par le Congres continental : il est représenté tenant des flèches et une branche d’olivier entre ses serres .

Fou de Bassan

René Lortie © Fou de Bassan

Excellent plongeur, le fou de Bassan (Morus bassanus) est capable, dans un piqué quasi vertical, de se jeter sur sa proie et de disparaître dans une spectaculaire gerbe d’eau.
Parmi les 8 autres espèces de fous, le fou de Bassan est le seul visible en France.

En Europe, cet oiseau niche sur les côtes d’Islande, d’Ecosse, sur les îles anglo-normandes, en France (Bretagne principalement) et en Norvège.

Des colonies vivent à Terre-Neuve. La colonie la plus importante du monde niche sur l’Île Bonaventure, en Gaspésie, au Québec. Elle bénéficie ce faisant d’un espace protégé car l’île entière fait partie d’un parc national

Le Cygne

Depuis l’Antiquité, le cygne, oiseau à la blancheur immaculée,  est un symbole de grâce, d’élégance mais aussi de puissance et de courage.

Malgré son symbolisme, le cygne n’est pas toujours blanc. En effet, le cygne noir (Cygnus atratus) arbore un beau plumage sombre.

Nathalie Vuillemin © Le bal des Cygnes

Cygne à cou noir (Cygnus melanocoryphus) : Il vit en Amérique du Sud, au sud du Chili et de l’Argentine. Il niche en Patagonie jusqu’en  Terre de feu et sur les îles Falkland. En hiver, il migre au Paraguay et dans le sud du Brésil.

 Cygne à cou noir

Cygne cou noir

http://www.dinosoria.com/cygne.html

Sterne

Les sternes sont également communément appelées « hirondelles des mers », sont des oiseaux aux longues ailes et au vol gracieux. Leur tête est couverte d’une calotte noire tandis que le reste de leur plumage est blanc et cendré, comme les mouettes.

La sterne niche sur les presqu’îles et les lagunes, sur le littoral breton et les îlot propres, les golfes, les marais côtiers. Elle migre vers l’Afrique, entre le Sénégal et la  Côte-d’Ivoire. Elle revient en avril.

René Lortie © Sterne

Chouette Lapone

C’est la plus grande chouette d’Amérique du Nord. Elle peut mesurer de 60 à 83 cm de longueur. Elle est gris-brun avec le dessous fortement rayé sur la longueur. La tête est ronde, sans aigrette. Le disque facial, très grand en proportion et fortement ligné, rapetisse les yeux jaunes. Son menton porte une tache noire bordée par des moustaches blanches. La queue est particulièrement longue

René Lortie © Chouette lapone

Oie cendrée

Ancêtre de la plupart des espèces d’oies, l’oie cendrée est aussi l’oie européenne la plus commune et la plus répandue. De la taille d’une oie domestique, mais légèrement plus dodue. Elle est reconnaissable à la couleur gris-brun de ses plumes, à ses pattes roses et par un bec orange (sous-espèce européenne) ou rose (sous-espèce orientale). En vol, le bord antérieur des ailes, d’un gris très clair, contraste fortement avec le reste du plumage. Elle a une allure lourde en vol comme à terre.

L’oie cendrée fréquente surtout une large gamme de milieux humides : grands lacs, prairies humides, marais avec joncs et roseaux, prés-salés du littoral. Elle s’y nourrit des parties tendres d’une grande variété de plantes, et aussi de graines, de racines et de tubercules

Daniel Sarrazin © Oie cendrée

Oie des neiges

L’oie des neiges a le plumage blanc, à l’exception des primaires qui sont noires.

Des centaines de milliers de grandes oies des neiges font escale deux fois l’an le long du Saint-Laurent. Véritable fête des sens, leurs immenses attroupements font ondoyer le rivage comme une marée vivante, emplissant l’air d’un vacarme étourdissant. Et quand ces vaillants pèlerins des cieux prennent soudainement leur envol, c’est notre cœur qui se met à vibrer à la vue de leur gracieux ballet aérien!

Daniel Sarrazin © Oie des neiges

Migration d’automne

C’est au cours du mois d’octobre que les oies des neiges (couramment appelées oies blanches) viennent prendre des forces le long de l’estuaire du Saint-Laurent avant de poursuivre leur voyage qui les mènera du Grand Nord vers leurs quartiers d’hiver sur la côte Atlantique. Elles se nourrissent sur les rives boueuses du fleuve pendant environ trois semaines. Les concentrations les plus impressionnantes s’observent généralement à la mi-octobre à Cap Tourmente, à 60 km de Québec. Cette réserve nationale de faune abrite des marais à scirpe, plante qui constitue l’aliment favori de l’oie. Le réseau de sentiers d’une vingtaine de kilomètres est ponctué de nombreux postes d’observation dont un belvédère aménagé en haut d’une falaise de 150 m.

Les oies se retrouvent également en très grand nombre à Montmagny , où a lieu en octobre le célèbre Festival de l’oie blanche, ainsi que dans l’archipel voisin de L’Isle aux Grues . Elles fréquentent aussi depuis longtemps les abords de la rivière Richelieu jusqu’au lac Champlain. Depuis les années 1990, on les voit de plus en plus s’avancer à l’intérieur des terres et dans les champs du Québec méridional, et notamment dans la région de Victoriaville (réservoir Beaudet) et Danville (étang  Burbank ).

Refaisant au printemps le chemin inverse

Birds in Slow Motion(music by hanz Zimmer & Brian Crain 

Publicités

À propos de mimsy4818

" Même lorsque l'on croit que l'on n'attend plus rien, nous attendons toujours quelque chose ou quelqu'un…" Curieuse de tout j'aime partager tout simplement ,plutôt "electron libre " j'ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l'hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé " Un chat est un chat " un peu décalé J'aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l'architecture ,la poésie (des autres) l'actualité et ......les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s