Tu apprendras la vie …..

© Charles Courtney Curran

© Charles Courtney Curran

.

Après quelque temps, Tu apprendras la différence entre tendre la main et secourir une âme. Et tu apprendras que aimer ne signifie pas s’appuyer, et que compagnie ne signifie pas toujours sécurité.

Tu commenceras à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats, ni des cadeaux, ni des promesses…

Tu commenceras à accepter tes échecs la tête haute, comme un adulte, et non avec la tristesse d’un enfant.

Et tu apprendras à construire aujourd’hui tes chemins, parce que le terrain de demain est incertain, et ne garantit pas la réalisation des projets, et que le futur a l’habitude de ne pas tenir ses promesses.

.

© Charles Courtney Curran

© Charles Courtney Curran

.

Après un certain temps, Tu apprendras que le soleil brûle si tu t’y exposes trop. Tu accepteras le fait que même les meilleurs peuvent te blesser parfois, et que tu auras à leur pardonner.

Tu apprendras que parler peut alléger les douleurs de l’âme. Tu apprendras qu’il faut beaucoup d’années pour bâtir la confiance, et à peine quelques secondes pour la détruire, et que, toi aussi, tu pourrais faire des choses dont tu te repentiras le reste de ta vie.

Tu apprendras que les vraies amitiés continuent à grandir malgré la séparation. Et que ce qui compte, ce n’est pas ce que tu possèdes, mais qui compte dans ta vie. Et que les bons amis sont la famille qu’il nous est permis de choisir.

Tu apprendras que nous n’avons pas à changer d’amis, si nous acceptons que nos amis changent et évoluent. Tu expérimenteras que tu peux passer de bons moments avec ton meilleur ami en faisant n’importe quoi, ou en ne rien faisant, seulement pour le plaisir de jouir de sa compagnie.

.

© Charles Courtney Curran

© Charles Courtney Curran

.

Tu découvriras que souvent nous prenons à la légère les personnes qui nous importent le plus ; et pour cela nous devons toujours dire à ces personnes que nous les aimons, car nous ne savons jamais si c’est la dernière fois que nous les voyons…

Tu apprendras que les circonstances, et l’ambiance qui nous entoure, ont une influence sur nous, mais que nous sommes les uniques responsables de ce que nous faisons. Tu commenceras à comprendre que nous ne devons pas nous comparer aux autres, sauf si nous désirons les imiter pour nous améliorer.

Tu découvriras qu’il te faut beaucoup de temps pour être enfin la personne que tu désires être, et que le temps est court…

Tu apprendras que si tu ne contrôles pas tes actes, eux te contrôleront. Et qu’être souple ne signifie pas être mou ou ne pas avoir de personnalité : car peu importe à quel point une situation est délicate ou complexe, il y a toujours deux manières de l’aborder.

Tu apprendras que les héros sont des personnes qui ont fait ce qu’il était nécessaire de faire, en assumant les conséquences.

Tu apprendras que la patience requiert une longue pratique. Tu découvriras que parfois, la personne dont tu crois qu’elle te piétinera si tu tombes, est l’une des rares qui t’aidera à te relever. Mûrir dépend davantage de ce que t’apprennent tes expériences que des années que tu as vécues.

Tu apprendras que tu tiens beaucoup plus de tes parents que tu veux bien le croire.

Tu apprendras qu’il ne faut jamais dire à un enfant que ses rêves sont des bêtises, car peu de choses sont aussi humiliantes ; et ce serait une tragédie s’il te croyait, car cela lui enlèverait l’espérance !

.

© Charles Courtney Curran

© Charles Courtney Curran

.

Tu apprendras que, lorsque tu sens de la colère et de la rage en toi, tu en as le droit, mais cela ne te donne pas le droit d’être cruel. Tu découvriras que, simplement parce que telle personne ne t’aime pas comme tu le désires, cela ne signifie pas qu’elle ne t’aime pas autant qu’elle en est capable : car il y a des personnes qui nous aiment, mais qui ne savent pas comment nous le prouver… Il ne suffit pas toujours d’être pardonné par les autres, parfois tu auras à apprendre à te pardonner à toi-même…

Tu apprendras que, avec la même sévérité que tu juges les autres, toi aussi tu seras jugé et parfois condamné… Tu apprendras que, peu importe que tu aies le cœur brisé, le monde ne s’arrête pas de tourner.

Tu apprendras que le temps ne peut revenir en arrière. Tu dois cultiver ton propre jardin et décorer ton âme, au lieu d’attendre que les  autres te portent des fleurs…

Alors, et alors seulement, tu sauras ce que tu peux réellement endurer ; que tu es fort, et que tu pourrais aller bien plus loin que tu le pensais quand tu t’imaginais ne plus pouvoir avancer ! C’est que réellement, la vie n’a de valeur que si tu as la valeur de l’affronter !

.

barre rose 1

William Shakespeare

.

Charles Courtney Curran  - Perfume of Roses

Charles Courtney Curran – Perfume of Roses

.

Charles Courtney Curran est un peintre américain impressionniste (né1861 à Hartford dans le Kentucky, mort en1942 à New York).

 

En 1881, à l’âge de 20 ans, Charles Courtney Curran quitte son Kentucky natal et s’installe à Sandusky, dans l’Ohio. Il étudie durant une année à la « Cincinnati School of Design », puis il part à New York.

Dans cette ville, il s’inscrit à la « National Academy of Design et à l’Art Students League » ; ses participations à des expositions où ses tableaux sont remarqués sont les débuts d’une brillante carrière.

Afin de parfaire sa formation, il vient étudier à Paris où, de 1888 à 1902, il est l’élève, à l’Académie Julian, de Jean-Joseph Benjamin-Constant , Jules Joseph Lefebvre et Henri-Lucien Doucet.

 À New York, Curran devient lui aussi un enseignant au Pratt Institute, à la Cooper Union et à la National Academy of Design

Souvent comparé à ses compatriotes américains impressionnistes Mary Cassatt, Frank Benson, et Edmund Charles Tarbell ,il est surtout connu pour ses paysages panoramiques mettant en  vedette de jeunes femmes et des enfants, Curran a également peint de nombreux portraits et a créé une série d’œuvres montrant les temples impériaux de Pékin. 

Durant près de trente ans, jusqu’à sa mort en 1942, Curran a partagé son temps entre Cragsmoor et la ville de New York. 

.

© Charles Courtney Curran - Lady with a bouquet (Snowballs) 1890

© Charles Courtney Curran – Lady with a bouquet (Snowballs) 1890

barre fleursrose

.

.

Charles Courtney Curran.

Publicités

Thé au Jasmin

the-au-jasmin-

Le thé au jasmin est un thé parfumé à base de thé vert ou blanc auquel ont été ajoutées des fleurs de jasmin.
Créé au cours de la dynastie Song, qui règne en Chine de 960 à 1279, il s’agit du thé parfumé le plus populaire dans ce pays

Le thé au jasmin est le thé parfumé le plus populaire dans le monde. Les gens aiment le doux parfum floral de jasmin et sa saveur.
Une tasse est apaisante et anti-stress.

Ce qui fait du thé au jasmin si particulière, c’est son mélange spécial de thé de qualité supérieure des feuilles en vrac avec des pétales de jasmin.
Les pétales de jasmin de répandre un parfum délicat et très parfumé au thé. Les pétales de jasmin aussi donner une saveur légèrement sucrée au thé ; une boisson très délicate et rafraîchissante

the-vert-au-jasmin
Les feuilles destinées à la fabrication du thé vert qui servira de base au thé au jasmin sont récoltées en avril et manufacturées. Ce thé est ensuite stocké jusqu’au mois d’août, époque de l’année à laquelle a lieu la récolte du jasmin.

Le meilleur jasmin se cueille en milieu d’après-midi, lorsque les fleurs, encore fermées, commencent lentement à s’épanouir à l’approche du crépuscule. La cueillette est ensuite laissée pendant 3 à 4 heures en repos, le temps que les fleurs s’ouvrent presque entièrement et que leur température s’abaisse.

De là, on procède à un premier mélange des feuilles de thé sèches et des fleurs en superposant les unes et les autres en alternance, sur quatre à cinq couches de 10 à 15 cm d’épaisseur chacune.

the_jasmin

Feuilles de thé et fleurs sont ainsi laissées en contact pendant une dizaine d’heures, et régulièrement, l’ensemble est brassé afin de faire baisser la température à l’intérieur du tas, qui doit se situer aux alentours de 37 °C.

Les fleurs sont ensuite retirées une à une à la main, plus ou moins finement selon la qualité du thé visé, et les feuilles sont mises à sécher sur des clayettes.

Pour les meilleures qualités de thés au jasmin, cette même opération peut être renouvelée jusqu’à sept fois, avec chaque fois un lot de fleurs fraîches. 

.

jasmine-tea_

.

A titre d’exemple, la fabrication de 100 kg d’un des meilleurs grades de thé au jasmin (Yin Hao, que l’on trouve aussi sous l’appellation Grand jasmin Mao Feng) nécessite au total 280 kg de fleurs fraîches afin de renouveler par sept fois l’opération de mise en contact avec les feuilles.

Il est produit dans les provinces montagneuses du Hunan, du Jiangsu, du Jiangxi, du Guangdong, du Guangxi, du Zhejiang et du Fujian, cette dernière ayant la réputation de produire la meilleure qualité

la-theiere chinoise avec le-dessin-faits-a-la-main.

Par une nuit d’hiver
Un ami arriva
Nous bûmes non pas du vin mais du thé
La bouilloire siffla
Le charbon de bois rougeoya
Une lune éclatante brilla au-dehors
La lune elle-même
N’avait rien de spécial
Mais — ah ! les fleurs du prunier !

Poème de DU Xiao Shang

jasmin gif

Thé au Jasmin 

.

Le Jasmin Blanc

Jasminum officinale , connu comme le jasmin commun ou tout simplement jasmin 

Le jasmin est, avec la rose est, une des deux fleurs reines de la parfumerie. Son nom vient de l’arabe yâsamîn, lui-même emprunté au persan. La fleur généralement jaune ou blanche pousse sur un arbuste appartenant à la famille des Oléacées, surtout cultivé en Chine, dont beaucoup d’espèces sont originaires.

Outre l’Inde (le Tamil Nadu est le premier état producteur), l’un des principaux producteurs de jasmin a toujours été la Chine, où il est parfois utilisé pour aromatiser le thé

Il est aussi la fleur nationale du Pakistan

.

Jasminum officinale

Jasminum officinale

.

Les espèces de jasmin couramment utilisé comme ingrédients pour le thé au Jasmin sont

Jasminum officinale – Jasmine commune

Jasminum sambac – le Sampaguita 

.

Jasminum officinale

Jasminum officinale

.

Jasminum officinale 

est aussi utilisé comme une huile essentielle en aromathérapie .Il est spécialement utilisé en dermatologie comme antiseptique ou anti-inflammatoire

Jasmine absolue est connu comme le «Roi des huiles», et son lourd, doux parfum est aimé par la plupart des gens. Les fleurs libèrent leur parfum au crépuscule, si les fleurs sont cueillies dans la nuit et une petite quantité d’huile est obtenue par extraction au solvant. Le résultat est une huile très cher, mais il peut être utilisé à de faibles concentrations de sorte qu’il n’est pas rentable de les utiliser dans les produits.

L’arôme de jasmin est décrit comme calmant et apaisant sans être soporifique, et est indiqué pour la dépression et le stress – ainsi que certaines affections respiratoires. 

.

Jasminum sambac 

.

Jasminum Sambac

Jasminum Sambac

.

Il est largement cultivé pour ses fleurs attrayantes et agréablement parfumées. C’est une liane qui adopte souvent un port arbustif, et qui est probablement originaire d’Inde.

Il est connu comme « Arabian jasmine » par les anglais. Fleur nationale des Philippines connu sous le nom de sampaguita. Il est également l’un des trois fleurs nationales de l’Indonésie, où il est connu comme « melati putih ».

.

Jasmine FLower

.

Jasminum sambac pousse dans les régions ayant des climats tropicaux humides et non les climats arides du Moyen-Orient.

Les premières archives chinoises de la plante notent l’origine de Jasminum sambac en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est.

Le Jasminum sambac ont été réparties en Arabie et en Perse par l’homme, où iles ont été cultivés dans les jardins puis introduits en Europe où ils ont été cultivés comme plantes ornementales et étaient connus sous le nom commun « sambac » dès le XVIIIème siècle.

C’est une liane qui adopte souvent un port arbustif, et qui est probablement originaire d’Inde.

Cette grimpante au feuillage persistant porte des fleurs blanches puissamment parfumées, qui sont utilisées pour parfumer le célèbre thé au Jasmin.

.

Jasminum grandiflorum 

.

Jasminum Grandiflorum

Jasminum Grandiflorum

.

Appelé couramment jasmin d’Espagne, et la ville de Grasse, depuis le milieu du XVIIe siècle, s’est lancée dans la culture du jasmin.

La récolte du jasmin de Grasse (aujourd’hui devenu rare) se déroule pendant le mois d’août. Les fleurs doivent être cueillies juste avant l’aube et traitées le plus rapidement possible

.

Jasmine Grandiflorum Absolute

Jasmine Grandiflorum Absolute

.

Pour obtenir un kilogramme d’essence absolue de jasmin, il faut recueillir environ sept millions de fleurs.

Autant dire que le jasmin naturel est cher, réservé aux parfums de luxe, dont la plupart eux-mêmes préfèrent employer une version synthétique.

La maison Patou continue malgré tout de l’utiliser. Il faut dire que le jasmin, mêlé à la rose, avait fait le grand succès du parfum Joy (1930), pour lequel Jean Patou disait qu’il fallait 10 600 fleurs de jasmin pour produire une once de parfum.

.

joy-jean-patou

Les Peintres Orientalistes 

the-vert-au-jasmin

La première tasse humecte mes lèvres et mon gosier
La deuxième rompt ma solitude
La troisième fouille mes entrailles mises à nu
et y débusque mille volumes d’étranges idéogrammes
La quatrième suscite une légère sueur
et tout le noir de ma vie se dissout à travers mes pores
A la cinquième tasse, je suis purifié
La sixième m’expédie au royaume des Immortels
La septième ah, je ne saurais en absorber davantage !
Je sens seulement un souffle de vent frais gonfler mes manches.
Où est Peng Lai Shan* ?
Ah ! Laissez-moi chevaucher cette douce brise et m’envoler loin d’ici !

Poème de LU Tong

De la joie et de la tristesse

© Nico Fredia

Une femme dit alors:
« Parle-nous de la Joie et de la Tristesse. »

Il répondit:
Votre joie est votre tristesse sans masque.
Et le même puits d’où jaillit votre rire a souvent été rempli de vos larmes.
Comment en serait-il autrement ?
Plus profonde est l’entaille découpée en vous par votre tristesse, plus grande est la joie que vous pouvez abriter.
La coupe qui contient votre vin n’est-elle pas celle que le potier flambait dans son four ?
Le luth qui console votre esprit n’est-il pas du même bois que celui creuse par les couteaux ?

.

artfoto5

.
Lorsque vous êtes joyeux, sondez votre coeur, et vous découvrirez que ce qui vous donne de la joie n’est autre que ce qui causait votre tristesse.
Lorsque vous êtes triste, examinez de nouveau votre coeur. Vous verrez qu’en vérité vous pleurez sur ce qui fit vos délices.

Certains parmi vous disent: « La joie est plus grande que la tristesse », et d’autres disent: « Non, c’est la tristesse qui est la plus grande. »
Moi je vous dis qu’elles sont inséparables.
Elles viennent ensemble, et si l’une est assise avec vous, a votre table, rappelez-vous que l’autre est endormie sur votre lit.

.

artfoto7

.

En vérité, vous êtes suspendus, telle une balance, entre votre tristesse et votre joie.
Il vous faut être vide pour rester immobiles et en équilibre.
Lorsque le gardien du trésor vous soulève pour peser son or et son argent dans les plateaux, votre joie et votre tristesse s’élèvent ou retombent.

Khalil Gibran

.

artfoto12

.

.

artfotos 26

.

artfotos 35

.

© Andre Arment

© Andre Arment

.

© Andre Arment

© Andre Arment

.

© Andre Arment2

© Andre Arment2

.

© Andre Arment

© Andre Arment

.

© Andre Arment

© Andre Arment

.

Andre Arment Photographe indépendant, vit à Jakarta, en Indonésie.

.

Beautiful Indonesia

Photos de © Rarindra Prakarsa

Rarindra Prakarsa est un photographe semi-pro qui vit à Jakarta, en Indonésie

Un poète de la photographie , ses  photos, donnent une impression de profondeur.
Rarindra Prakarsa  dit qu’il est au meilleur endroit sur
​​la planète pour photographier parce que l’Indonésie est le plus grand archipel du monde, possèdant 10 109 îles de superbes paysages.
Photographe depuis 1995, ses photos montrent surtout la vie au jour le jour des personnes de l’Indonésie. Il a développé une technique qui donne le contraste de l’image et la luminosité en même temps obscurcit certains détails  

Les Mouettes

.

© Bénédicte Borne

© Bénédicte Borne

.

Mouette

Le terme « mouette » est issu de l’ancien normand mawe « mouette, goéland » 

Ce sont des oiseaux de taille moyenne ou grande, généralement gris ou blancs, avec souvent des marques noires sur la tête ou les ailes. Ils ont un bec long et épais, des pieds palmés. Les pattes sont de couleur verte, jaune, rose ou rouge.

La Mouette est ovipare.

Mode de vie 

Les mouettes sont carnivores. Elles sont principalement piscivores, c’est-à-dire qu’elles mangent essentiellement du poisson qu’elles pêchent. Mais elles attaquent aussi les œufs et les oisillons des autres oiseaux. Certaines mangent aussi des coquillages ou des crustacés.

Elles vivent principalement près des côtes, et volent très bien. Elles s’aventurent loin en mer, mais reviennent toujours à terre. Elles volent notamment très bien dans les tempêtes.

La Mouette rieuse est une espèce sociable et peu farouche

 

Laughing Gull.

Mouette » est un nom commun on distingue

La mouette rieuse, dont le cri évoque un rire, ou un ricanement désagréable. Elle est blanche, avec la tête et la queue noires, des ailes grises, et des pattes et un bec rouges.

La mouette tridactyle, qui s’appelle ainsi parce qu’elle n’a que trois doigts aux pattes. Elle est toute blanche, y compris la tête et la queue, avec les ailes grises, et le bec jaune

La mouette blanche, comme son nom l’indique, est entièrement blanche.

En France, on appelle goéland certains oiseaux marins, plus grands que les mouettes. En fait, il n’y a pas vraiment de différences entre les deux. Les mouettes et les goélands font partie de la même famille (les laridés), on nomme simplement « mouette » les petites espèces, et « goéland », les grosses

Il n’existe aucune différence en anglais entre mouette et goéland , tous les deux appelés seagulls, ou simplement gulls.

Croyances

Les marins de la plupart des pays croient volontiers que les mouettes et les goélands qui les accompagnent sont en fait les âmes des marins qui sont morts en mer. C’est la raison pour laquelle ils croient qu’il ne faut surtout pas leur faire de mal.

mouette2

Lorsque Jean Charcot fit naufrage, le 16 septembre 1936, au large du Groenland, avec son Pourquoi Pas ?, il libéra une mouette qu’il avait recueillie, blessée, sur le pont de son navire.

Ce fut, avec un marin, le seul survivant du célèbre navire polaire français.

Rêve de Mouette : Symbole d’envol spirituel 

Littérature

Jonathan Livingston le Goéland de Richard Bach. 

.

jonathan2zn

.

Le livre raconte l’histoire d’un oiseau désireux de toujours voler davantage.

Le message que Richard Bach souhaitait faire passer est résumé dans une phrase : 

Exigez la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être, et le Paradis n’est pas un lieu où tu peux te rendre, non le Paradis, c’est la perfection en toute chose.

*

La Mouette est une pièce de théâtre très connue d’Anton Tchekhov. La pièce raconte les mésaventures d’une jeune fille, Nina.

.

La mouette à tête rouge ©JP Grosse

La mouette à tête rouge ©JP Grosse

.

La mouette (ou le goéland) est utilisée comme un symbole de la liberté ; les oiseaux de mer, capables de voler très loin là où ils veulent, ont souvent symbolisé cette idée de liberté.

*

Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler, de Luis Sepúlveda, raconte comment un chat couve l’œuf d’une mouette, puis élève l’oisillon et lui apprend à voler.

Une mouette rieuse est, avec un chat, l’un des deux animaux familiers de Gaston Lagaffe.

.

Charles d'Orbigny  1867 Mouette rieuse et Bec-en-ciseaux

Charles d’Orbigny 1867 Mouette rieuse et Bec-en-ciseaux

.

Les becs-en-ciseaux, les sternes, et les guifettes, font partie de la même famille que les mouettes et les goélands

mouette

Les mouettes   

Par les couchants sereins et calmes, les mouettes
Vont mêlant sur la mer leur vol entrecroisé,
Tels des gris souvenirs pleines de douceurs secrètes
Voltigeant dans un coeur souffrant, mais apaisé.

L’une, dans les clartés rouges et violettes,
D’un coucher de soleil, fend le ciel embrasé,
Une autre comme un trait, plonge dans les eaux muettes
Ou se suspend au flot lentement balancé. 

Nul oiseau vagabond n’a de plus longues ailes
De plus libres destins, ni d’amours plus fidèles
Pour le pays des flots noirs, cuivrés, bleus ou verts 

Et j’aime leurs ébats, car les mouettes grises
Que berce la marée et qu’enivrent les brises
Sont les grands papillons qui butinent les mers.

 

Jules Lemaître 

.

© Dorothea Sharp Girl and Seagulls

© Dorothea Sharp Girl and Seagulls

.

The seagull

.

La Mouette

Les Mouettes du Lac Salé

pioniers

En ce temps là, les caravanes de pionniers quittaient les côtes de l’Atlantique pour traverser le Mississippi et les grandes plaines de l’Amérique du Nord. Ils circulaient dans des chariots couverts, traînés par des chevaux, et, après bien des peines, parvenaient en haut des Montagnes Rocheuses et descendaient dans les vallées. Ils faisaient encore beaucoup de chemin et finissaient par arriver dans une grande vallée entourée de hautes montagnes.

C’était une plaine de sable blanc, dans un pays où la pluie ne tombait presque jamais; mais les neiges éternelles, sur le haut des hautes montagnes, envoyaient de jolis et nombreux petits ruisseaux qui descendaient le long des pentes et venaient se jeter dans un beau lac bleu, au milieu de la plaine de sable, une petite mer intérieure, salée comme la grande mer.

.

© Joshua Shaw  the pioneers 1838

© Joshua Shaw the pioneers 1838

C’est là que certains pionniers s’arrêtèrent ; au Lac Salé. Ils bâtirent des cabanes pour passer l’hiver. Ils avaient mis tant de mois pour faire ce terrible voyage que beaucoup d’entre eux étaient morts en cours de route, à cause du froid, de la fatigue, de la maladie; et une fois sur place, beaucoup d’autres moururent encore pendant l’hiver. Leurs provisions étaient presque épuisées, et leur vie dépendait de la récolte qui allait mûrir.

A Pioneer Homestead_ © Cornelius Krieghoff 1854

A Pioneer Homestead_ © Cornelius Krieghoff 1854

A force de courage et de travail, ils avaient rendu le pays fertile en faisant des canaux pour l’eau des ruisseaux – ce qu’on appelle irrigation et ils avaient semé du maïs, du blé et des légumes verts pour se nourrir, ainsi que leur bétail. A présent, ils attendaient…

Le printemps vint, et le blé poussa, le maïs poussa aussi, et tous les légumes. La terre brune de la plaine était couverte de petites tiges vertes et tendres, qui grossissaient à vue d’œil. La joie était dans tous les cœurs ; les pionniers étaient récompensés de tous leurs sacrifices. Une vie nouvelle et prospère s’ouvrait à eux quand soudain, une chose terrible arriva…

© George Cole Harvest

© George Cole Harvest

Un matin, les hommes qui veillaient à l’irrigation virent un grand nuage noir passer sur la colline et s’avancer vers la plaine. D’abord ils eurent peur que la grêle ne fasse périr leurs récoltes, mais ils entendirent bien vite un bruit dans l’air, comme un roulement, et quand le nuage fut plus près, ils virent que c’était des sauterelles! 

sauterelle

Elles s’abattirent sur les champs, et commencèrent à dévorer les plantes. Les hommes tentèrent de les tuer, mais, plus ils en tuaient, plus il en venait! Ils allumèrent des feux, creusèrent des fossés.

Rien n’y faisait. De nouvelles armées de sauterelles arrivaient pour remplacer celles qui étaient détruites! Épuisés, malheureux, les gens tombèrent à genoux en pleurant et en criant, quelques-uns priant pour la délivrance.

Tout à coup, là-bas, dans le ciel, au-dessus du lac bleu, on entendit un bruit d’ailes et de petits cris sauvages. 

.

©Roger Orton

©Roger Orton

Le bruit devint plus fort, et les gens levèrent la tête. Etait-ce encore des sauterelles ? Non. C’était un bataillon de mouettes qui arrivait. Rapides, battant l’air de leurs ailes blanches, les mouettes arrivaient par centaines, par milliers.
– Les mouettes! les mouettes! crièrent les gens. Qu’est-ce que cela veut dire ?
Les mouettes planaient au-dessus de leurs têtes, avec de petits cris aigus, puis, tout d’un coup, comme un merveilleux nuage blanc, elles s’abattirent sur le sol.
– Malheur! Malheur ! crièrent les pauvres gens. Nous sommes perdus! Tout ce que les sauterelles ont laissé, les mouettes vont le manger!

seagull

Mais soudain, quelqu’un s’écria :
– Regardez ! Les mouettes mangent les sauterelles!
Et c’était bien vrai. Les mouettes dévoraient les sauterelles par milliers. Elles s’en gorgeaient jusqu’à n’en pouvoir plus, puis s’envolaient alourdies vers le lac d’où d’autres revenaient avec une nouvelle ardeur.
Et quand, à la fin, elles reprirent le chemin de leurs nids, il ne restait plus une sauterelle dans les champs, et le peuple fut sauvé.

Betty et les mouettes, 1936 © Minerva Teichert

Betty et les mouettes, 1936 © Minerva Teichert

Depuis ce jour, dans la colonie du Lac Salé, on apprend aux enfants à respecter les mouettes.

Et lorsque les écoliers commencent à dessiner et à écrire, bien souvent, leur tout premier dessin est l’image d’une mouette.

seagull.1

conte de l’Utah

.

Les mouettes rieuses de la morte saison

© Dorothea Sharp Where Children Play and Seagulls Fly

© Dorothea Sharp Where Children Play and Seagulls Fly

.

Les mouettes rieuses
Qui viennent du grand large
Et volent majestueuses
Au rythme des vagues et du grand vent
Se posent souvent
Sur la place du marché
Le matin au moment
Où passent les camions poubelles

Repues elles repartent
Se donner en spectacle
Au-dessus de la digue
Et de la plage si belle
En dehors de l’été

Dans la morte saison
Les cerfs-volants ne leur font
Evidemment pas
De concurrence déloyale
Et ceux qui ponctuent
Ici et là
De couleurs vives le gris du ciel
Attirent même vers elles
Une plus grande attention

Jacques Herman

.

© Albert Pierre René Maignan Les Mouettes 1906

© Albert Pierre René Maignan Les Mouettes 1906

.

L’envol des mouettes

Lorsque l’hiver arrive au centre des villes, je vois
Tout un essaim de mouettes venir sous nos fenêtres,
Tout près des cheminées, elles se chauffent sur les toits
Rondes comme des ballons, elles doublent leur diamètre.

Oh ! Bel oiseau des mers, quand le printemps viendra,
L’amour t’appellera pour danser sur les eaux…
Sous tes ailes protectrices l’oisillon grandira
Et s’envolera un jour au-dessus des roseaux. 

Mouette, profite de tes vacances en la belle saison
Toi qui survole les mers et ignore les frontières,
Bercée au creux des vagues, rassasiée de poissons,

Mon corps est bien trop lourd et je n’sais pas voler !
Alors je t’accompagne en fermant les paupières,
Emmène-moi sur tes ailes jusqu’aux îles ensablées…

Jean-Claude Brinette

mouette

Birds flying  (slow motion) – Grace and Beauty

Le Paradis des Chiens

Pour mon Amie Yolo 

.

Rainbow Bridge

Rainbow Bridge

.

Le Paradis des Chiens

Savais-tu qu’il y a un paradis pour les chiens?
Oui, dans une autre dimension, dans le monde astral,
Il y a un nid rempli d’amour et douillet pour nous.

Il y a des balles à profusion, des os à enterrer,
Des montagnes de boulettes de viande,
Il n’y a pas de laisse,

Je suis bien où je suis.
Je suis bien entouré(e).

Toutes les caresses, toutes les tendres attentions
Que tu m’as offertes, je les ai apportées avec moi.

La plus importante des choses que tu dois savoir,
C’est qu’il y a une ouverture dans les nuages
D’où je peux te voir. C’est comme si tu étais avec moi.
D’ici, je peux prendre soin de toi en pensée.
Il m’est impossible de t’oublier, ton image et ta
Gentillesse sont gravées dans mon coeur de pitou.

Si un matin, tu te réveilles avec un sourire aux
Lèvres et un jappement dans les oreilles,
C’est que je t’aurai rendu une petite visite
Dans tes songes.

Merci pour ton amour.
Je t’aimerai éternellement!

.

rainbow_bridge

.

Le Paradis de nos Anges


Regardez, mais regardez donc là haut ! Oui levez les yeux !,
Ne le voyez-vous pas ce Paradis de nos Chers Animaux ?
Là ! Au-dessus de ce nuage dont la forme est un chien
Et à côté de celui-ci dont la forme est un chat !
Il est là ce Paradis !

Et puis si votre regard se coule vers la droite,
Il y a le coin des rongeurs :
Regardez, mais regardez donc !
Laissez aller maintenant votre regard vers la gauche :
Là est le coin des chevaux, des ânes.
Vous le voyez n’est-ce-pas ?!

Dans le ciel si bleu, au-dessus de nos têtes
Ils sont là, Ils vivent ailleurs en pleine santé,
Dans de grands prés verts bien fleuris
Où coule la Source du Paradis, et,
Quand vient la nuit Ils allument pour nous
Les étoiles afin que nous ayons nous aussi
Cette lumière qui les entoure.

Le Paradis des Animaux : il est là !
Vous le voyez n’est-ce-pas ?

.

petheaven - Copie (2)

.

The Rainbow Bridge 

.

Le pont de l’Arc en Ciel 

Il y a un pont qui relie le Paradis et la Terre. On l’appelle le « Pont de l’Arc en Ciel » à cause de ses nombreuses couleurs. Au bout du Pont de l’Arc en Ciel, il y a un pays de prairies, de collines et de vallées luxuriantes.

Quand un de nos compagnons décède, il va là-bas. Il y a toujours de la nourriture et un temps printanier. Les animaux vieux et faibles sont jeunes à nouveau. Ceux qui ont été blessés ou mutilés sont de nouveau en pleine forme. Ils jouent ensemble toute la journée.

Une chose manque tout de même : ils ne sont pas avec ceux qui les ont aimés sur terre. Alors, chaque jour ils courent et jouent, jusqu’au moment où l’un d’eux s’arrête soudain de jouer et regarde en l’air. Son nez s’agite ! Ses yeux fixent l’horizon ! Et tout d’un coup, il s’éloigne en courant du groupe, volant au-dessus de l’herbe verte, ses jambes le portant de plus en plus vite.

Il vous a vu, et, quand vous vous rencontrez, vous prenez votre compagnon dans vos bras, et vous l’étreignez. Les bisous pleuvent sur votre visage encore et encore et encore, et vous dévisagez une fois de plus votre ami tant adoré.

Alors vous traversez ensemble le Pont de l’Arc en Ciel, pour ne plus jamais être séparé.

.

rainbow bridge3

La légende des mille Grues

grue papier

 « senbazuru ou zenbazuru » est une légende originaire du Japon, où l’origami est très pratiqué, qui raconte que si l’on plie mille grues en papier tenues par des ficelles et des perles pour mettre au bout des fils, pour éviter que les grues glissent et tombent, on peut voir son vœu de santé, longévité, d’amour ou de bonheur exaucé.

Le symbolisme des « mille grues » est que lorsqu’une multitude de petites choses se réunissent, ils peuvent former une puissance colossales, c’est l’image même de la solidarité.

La grue au Japon est une des créatures mystique et sacrée (créatures incluant le dragon, la tortue, le phénix, …), et il est dit qu’elle peut vivre plus d’un millier d’années. La grue est un animal important pour le Japon (un satellite porte même le nom de Tsuru (grue).

Un millier de grues de papier est aussi donné traditionnellement comme cadeau de mariage par celui qui l’a plié, qui souhaite ainsi milles années de bonheur et de prospérité au couple. Cela peut aussi être offert à un nouveau né pour une longue vie et beaucoup de chance. On pense que pendre un « Senbazuru » dans la maison de quelqu’un est un charme très puissant pour apporter de la chance et du bonheur

Grue en papier Ori-Tsuru

Grue en papier Ori-Tsuru

Cette légende a inspiré l’histoire de Sadako Sasaki

Sadako Sasaki est née le 7 janvier 1943.
Sadako avait deux ans et demi le 6 août 1945 et se trouvait ce jour-là à deux kilomètres du lieu de l’explosion. La plupart de ses voisins furent tués mais Sadako ne fut pas blessée ou ne sembla pas l’être.

Jusqu’en 1955 elle semblait être une jeune fille normale et joyeuse. Bonne élève, elle passa une enfance sans problème majeur, grandit normalement et se lança dans la course à pied de compétition. Cependant, en 1955, après un relais où elle avait aidé son équipe à gagner, elle se sentit extrêmement fatiguée et sa tête tournait. Les vertiges passant, Sadako pensa qu’ils n’étaient causés que par la fatigue, mais ce n’était pas le cas.

Sadako Sasaki

Sadako Sasaki

Plus tard les vertiges furent tels qu’elle tomba et ne put se relever. Ses camarades de classe appelèrent la maîtresse qui contacta ses parents. Ces derniers l’emmenèrent à l’hôpital de la Croix Rouge où on diagnostiqua une leucémie, cancer des cellules sanguines, le « mal de la bombe atomique » auquel peu survivaient à cette époque.
La meilleure amie de Sadako, Chizuko, lui raconta l’ancienne légende japonaise des 1000 grues et lui apporta un origami, pliage bien connu des enfants du Japon, représentant une grue (Ori-Tsuru), symbole de la longévité.


Selon la légende, quiconque confectionne mille grues en origami voit un vœu exaucé. Sadako s’attela dès lors à la tâche, espérant que les dieux, une fois les mille grues pliées, lui permettraient de guérir et de recommencer la course à pied. 

Sadako Sasaki

Sadako Sasaki

La famille de Sadako s’inquiétait à son propos. Ils venaient souvent lui rendre visite à l’hôpital pour lui parler et l’aider à faire les origamis. Après qu’elle eut plié 500 grues, elle se sentit mieux et les médecins dirent qu’elle pouvait rentrer chez elle pour quelque temps, mais après moins d’une semaine elle se sentit de nouveau mal et dut retourner à l’hôpital.
Elle passa presque trois ans et demi à l’hôpital et confectionna au total 644 grues de papier.

Elle mourut le 25 octobre 1955 à l’âge de douze ans. 

L’histoire de Sadako eut un profond impact sur ses amis et sa classe. Ils finirent de plier les 1000 grues et continuèrent pour récupérer de l’argent des écoles japonaises afin de construire une statue en l’honneur de Sadako et de tous les enfants affectés par la bombe.

Ori Tsuru

Ori Tsuru

Dans une version, Sadako écrit un haïku:

J’écrirai la paix sur vos ailes,
et vous volerez autour du monde,
de sorte que les enfants ne meurent plus de cette façon

Son histoire a fait de la grue en papier un symbole de la paix.

Une statue représentant Sadako existe dans le Parc de la Paix d’Hiroshima 

Le Mémorial de la Paix des Enfants

Le Mémorial de la Paix des Enfants

.

Le Mémorial de la Paix des Enfants, il représente une jeune fille et une grue ( l’oiseau ) ; c’est un hommage à la jeune Sadako Sasaki qui pensait pouvoir guérir en réalisant 1000 oiseaux de papier 

Une jeune fille se tenant les mains ouvertes, un vol de grue de papier au bout des doigts. Chaque année la statue est ornée de milliers de guirlandes de mille grues d’origami. 

À sa base se trouve cette inscription :

Ceci est notre cri.
Ceci est notre prière.
Pour construire la paix dans le monde

Sadako-Sasaki

De nombreux temples à Tokyo et à Hiroshima, ont une flamme éternelle pour la paix dans le monde.

A ces temples, des groupes scolaires ou des écoliers seuls, offrent souvent comme don des Senzaburu pour ajouter leur souhait pour la paix dans le monde. Les grues sont laissées exposées aux éléments, se dissolvant graduellement et tombant en lambeaux alors que le souhait est libéré.

Dans ce sens, on voit un lien avec les drapeaux de prières de l’Inde et du Tibet.

Le conte de Sadako a été raconté dans beaucoup de livres et de films. 

Le Mémorial de la Paix des Enfants    Version manga

Le Mémorial de la Paix des Enfants Version manga

Une grue en papier

La grue en papier (折鶴orizuru) est un modèle d’origami représentant une grue de manière symbolique.

red-grue

À l’instar de la cocotte en papier en Europe, la grue en papier est une figure emblématique au Japon où elle est symbole de longévité. Elle est au centre de la légende des 1000 grues

Une ancienne tradition veut que confectionner mille pliages de la sorte afin de les présenter devant les autels de temples bouddhistes et sanctuaires shinto soit un gage de bonheur

Comment plier un ori-tsuru?

.

Ori Tsuru

Instructions

1 Partir d’un carré de papier

8 On obtient un carré avec 4 volets autour de la diagonale

9 Plier chacune des faces vers la diagonale intérieure, du coté pointes libres
11 Tirer sur l’extrémité inférieure et ramener vers le haut en inversant les plis
13-14 recommencer sur la face opposée pour obtenir 15
16 Replier vers la diagonale intérieure les faces, joindre ces faces vers l’intérieur. Faire de même sur la face opposée.
17 18 Remonter les deux pointes les plus effilées vers le haut de façon que les pointes se rassemblent.
19 Utiliser les deux pointes les plus fines pour faire la queue et le bec( écarter un peu, refaire un pli et inverser une partie du pli pour faire le bec) et les parties plus larges pour les ailes. Appuyer un peu pour arrondir le dos

Origami_-_Crane.svg

Comment faire une grue en papier origami

Connaître mieux les grues 

Migration et danse des grues du Japon

La Grue

La Grue du Japon ou Red-crowned Crane 

© Hiroshige 1830 détail

© Hiroshige 1830 détail

.

Un oiseau reconnaissant

Il était une fois un jeune homme qui vivait seul dans une petite maison à l’orée de la forêt. L’hiver était rigoureux et une épaisse couche de neige recouvrait la campagne.

Un soir, alors qu’il rentrait chez lui et marchait péniblement dans la neige il entendit des plaintes. Il se dirigea vers le champ d’où montaient celles-ci et découvrit une grue allongée sur la neige. L’oiseau avait une flèche plantée dans l’aile. 

.

grue-blanche-prisonniere

.

Le jeune homme, qui avait bon coeur, se pencha sur lui et retira doucement la flèche. L’oiseau, libéré, s’envola et disparut dans le ciel.

Le jeune homme rentra chez lui. Il était pauvre et sa vie n’était pas facile. Personne ne venait jamais le voir, aussi ce soir là, quand à la nuit tombée, on frappa à sa porte, il se demanda qui pouvait bien lui rendre visite à une heure si tardive.

Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir sur le seuil une belle jeune fille! Elle s’était égarée dans la neige, et lui demanda l’hospitalité, ce qu’il lui accorda bien volontiers. Elle resta le lendemain, et encore le jour suivant.

Le jeune homme s’éprit de cette jolie jeune fille douce et gentille, et lui demanda si elle acceptait de l’épouser. Ils se marièrent et vécurent heureux, malgré leur pauvreté. Les voisins apprirent l’heureuse nouvelle, et se réjouirent de leur bonheur. Cependant, l’hiver était long et rude, et bientôt l’argent et la nourriture vinrent à manquer; ils vivaient plus pauvrement que jamais.

.

chinese  paintings6

.

Un jour, la jeune femme décida de tisser une étoffe, et son mari lui installa un métier à tisser dans une petite pièce au fond de la maison.

Avant de se mettre à l’ouvrage, la jeune femme dit à son mari :

« Quoiqu’il arrive et sous aucun prétexte tu ne dois entrer dans cette pièce »; le jeune homme promit.

La jeune femme s’enferma et commença à tisser. Un jour entier s’écoula, puis un deuxième, et la jeune épouse travaillait sans relâche. Enfin, le soir du troisième jour elle sortit de la chambre, fatiguée et amaigrie, et présenta à son mari une étoffe superbe, si rare et si précieuse qu’il la vendit pour une forte somme d’argent.

.

© Li Ming

© Li Ming

.

Grâce à cet argent, la vie fut plus facile pendant quelques temps; mais l’hiver n’en finissait pas et argent et nourriture vinrent à manquer une nouvelle fois.

La jeune femme décida alors de tisser une nouvelle étoffe, et recommanda de nouveau à son mari de ne pas entrer dans la pièce, quoiqu’il arrive. Il renouvela sa promesse, et attendit pendant plusieurs jours.

Enfin, le soir du quatrième jour, sa femme un peu plus pâle et amaigrie, apporta une nouvelle étoffe, encore plus magnifique que la précédente. Le jeune homme partit à la ville, et revint avec une somme d’argent plus importante que la première fois.

Grâce à sa femme, le jeune homme était heureux et sa vie plus douce qu’avant, mais il en vint à désirer encore plus d’argent. De plus, les voisins le pressaient de questions, lui demandant comment sa femme pouvait tisser des étoffes d’une telle splendeur sans même acheter un seul fil.

.

© Li Ming

© Li Ming

.

Tous trouvaient cela bien étrange. Le jeune homme, désirant avoir plus d’argent et brûlant du désir de découvrir le secret de sa femme, lui demanda de tisser encore une étoffe. Affaiblie et ne comprenant pas pourquoi il désirait plus d’argent, elle résista puis céda et accepta à contre-coeur.

Après avoir renouvelé ses recommandations à son mari, la jeune femme se mit au travail. Cependant, le jeune homme était dévoré par la curiosité et voulait à tout prix savoir comment sa femme faisait pour tisser de si belles étoffes. Oubliant sa promesse, il alla sans bruit jusqu’à la chambre où la jeune femme tissait sans relâche, et entrouvrit doucement la porte.

.

chinese crane5

.

Mais ce n’était pas sa femme qui tissait, et cela le surprit tellement qu’il laissa échapper un cri. C’était une grue, et le bel oiseau arrachait ses plumes une à une et s’en servait pour tisser une somptueuse étoffe. Quand la grue s’aperçut de sa présence, elle reprit les traits de la jeune femme.

Celle-ci expliqua alors à son mari stupéfait qu’elle était en réalité la grue qu’il avait sauvée. Elle avait pris l’apparence d’une jeune femme pour lui venir en aide et elle avait tissé ces étoffes avec les plumes arrachées à son propre corps.

Mais le jeune homme avait manqué à sa promesse et maintenant qu’il avait découvert le secret de sa femme, ils ne pourraient plus jamais vivre ensemble. Il regrettait amèrement d’avoir faillit à sa promesse par curiosité et par cupidité, mais il ne put retenir la jeune femme. Elle reprit l’apparence du bel oiseau gris et s’élança vers le ciel.

.

Zhao Guojing & Wang Meifang

Zhao Guojing & Wang Meifang

.

La Grue

La Grue du Japon ou Grue de Mandchourie, ( Red-crowned Crane ou Tancho) est un grand échassier de la famille des gruidae. C’est un des plus grands oiseaux du monde.

.

chinese crane2

.

Une espèce emblématique.

Au Japon où on la nomme Tancho, elle symbolise la longévité et la fidélité d’où son côté emblématique. On la retrouve jusqu’au dos des billets de 1000 yens et dans les cours d’origami (figures en papier plié). La chasse et l’urbanisation ont pourtant largement contribué à la régression de l’espèce.

Les Grues du Japon forment en général des couples unis pour la vie, et retournent régulièrement sur les mêmes sites de reproduction chaque année.
Les grues sont bien connues pour leurs merveilleuses « danses ».

Ces parades comprennent des bonds saccadés, de gracieux bonds en l’air et des courses sauvages avec les ailes ouvertes. Les oiseaux font des courbettes avec les pattes pliées et les ailes relevées, et sautent. L’oiseau peut aussi prendre un rameau de bois ou un morceau de végétation et le lancer en l’air.
Ces danses sont étonnantes à observer.

Elles sont utilisées pour maintenir et renforcer les liens du couple, mais elles peuvent avoir d’autres significations selon l’âge des oiseaux. Même les poussins peuvent danser et pour eux, ces parades sont associées à des jeux alors que pour les adultes, c’est un véritable moyen de communication accompagné de cris. Les parades vocales montrent les oiseaux avec la tête rejetée en arrière, le bec levé vers le ciel et les ailes relevées.

.

 

Red_Crowned_Crane chinese3.

La Grue du Japon est résidente à Hokkaido, effectuant seulement des dispersions courtes après la saison de reproduction.
Les autres populations migrent en hiver vers les marais en Chine, au Japon et en Corée.

Red-crowned Crane

Danse des grues du Japon

.

Au Japon

Le logo officiel de Japan Airlines représente d’une grue à couronne rouge.

Japan Airlines

Japan Airlines

Au Japon , cette grue est connu comme le tancho et on dit qu’elle peut vivre pendant 1000 ans. Une paire de grues à couronne rouge ont été utilisés dans la conception de la D 1000 Series yen 

.

© Bian Jingzhao Début de la dynastie Ming 1426-1435

© Bian Jingzhao Début de la dynastie Ming 1426-1435

.

Grue dans la mythologie chinoise

En Chine , la grue à couronne rouge est souvent présenté dans les mythes et les légendes. Dans le taoïsme , la grue à couronne rouge est un symbole de longévité et d’immortalité. Dans l’art et la littérature, les Immortels sont souvent représentés montés sur des grues. 

Un mortel qui atteint l’immortalité est de même emporté par une grue .Compte tenu de cette association, à couronne rouge grues sont appelés xian il littéralement: «fée grue » ou « grue des immortels». La grue à couronne rouge est également un symbole de noblesse.

Les représentations de la grue ont été trouvés dans la dynastie Shang  sur les tombes et Zhou Dynasty sur des bronzes de cérémonie.

.

Red_Crowned_Crane stamp 4

On retrouve la grue sur des timbres 

Red_Crowned_Crane stamp1

A Suivre  La légende des mille grues …….

Le Pastel

Le Pastel

pastel histoire1 

Histoire

Plante fourragère précoce, plante tinctoriale, remède anti-scorbutique, pour cicatriser les plaies, contre la jaunisse, l’ictère et les maladies de la rate.

Des écrits attestent qu’Hippocrate utilisait ses feuilles en cataplasme pour leurs vertus cicatrisantes. La plante est restée référencée dans la Pharmacopée jusqu’en 1744 pour ses propriétés en dermatologie

Dès l’Antiquité, les Egyptiens teignaient au Pastel, Isatis tinctoria, les bandelettes dont ils emmaillotaient leurs momies.

Le Moyen-Age, à son tour, reconnut ses vertus médicinales et cicatrisantes. Selon les archives marseillaises ce sont les Maures qui introduisirent le Pastel dans tout le sud de l’Europe.

Le début du XVe siècle le vit fleurir en Angleterre, alors que quelques temps plus tard, les pays du nord se spécialisent dans la teinture en redécouvrant les propriétés tinctoriales de cette plante.

1/ Les feuilles étaient récoltées en septembre et amenées chez le meunier pastellier où elles étaient écrasées sous une meule, pour produire une pâte végétale qui était laissée à fermenter pendant huit semaines

2/ A partir de là, les mouleurs venaient mouler à la main des boules de la taille d’un pamplemousse. Ces boules se nomment des « Cocagnes » ou « guesdes » au-dessus de la Loire. Elles seront mises à sécher durant quatre mois et ainsi deviendront dures, noires et plus petites et ainsi plus faciles à transporter. Sous cette forme, le pigment bleu se conserve quelques mois et peut donc faire l’objet d’un commerce international

A l’époque médiévale, les centres de production du pastel français se situaient en Bretagne, en Normandie, dans la Somme, en Gascogne et dans le Lauragais (triangle compris entre Toulouse, Albi et Carcassonne). Le commerce des coques (boules de feuilles fermentées) débutait dans cette région appelée « pays de cocagne ». A la Renaissance à Toulouse ils deviendront les plus célèbres négociants pasteliers de l’histoire, ils s’y installent, accumulent des fortunes extraordinaires et bâtissent des hôtels pastelliers dans la ville rose.

Les coques se vendaient par milliers de tonnes chaque année, l’agranat s’échangeait à prix d’or et la réputation de ce pastel d’un bleu exceptionnel rejaillissait sur tout le pays.

On exportait L’Agranat, par les routes et par des bateaux nommés Gabarres.

Les guerres de religion et à la fin du XVIe siècle le développement des routes commerciales vers l’Extrême-Orient notamment des Indes permette l’arrivée de l’indigo*** extrait de l’arbre Indigotier plongent le midi toulousain dans le marasme. La culture du Pastel connait son premier déclin

Au début du XIXe siècle, Napoléon Ier créa une école expérimentale à Albi pour l’extraction de la fécule colorante des feuilles de pastel. Les recherches aboutirent à la réduction du temps d’extraction de la couleur, passant de 8 mois à quelques jours. Tous les soldats de l’Empire seront habillés en bleu de Pastel. Le milieu du XIXe siècle abandonne définitivement l’utilisation du Pastel, tout comme l’arrivée des colorants de synthèse au XXe siècle feront oublier la Garance et l’Indigo

Aujourd’hui, les techniques des pasteliers sont remises au goût du jour dans la région. Le pastel est de nouveau utilisé dans la coloration des textiles mais aussi dans la cosmétique du fait des vertus dermatologiques de son huile

.

Pastel des Teinturiers Isatis Tinctoria

Pastel des Teinturiers Isatis Tinctoria

.

Plante apparentée à la famille des choux, radis, colza, etc

Le nom « pastel » vient du latin pasta, « pâte », car autrefois les feuilles étaient broyées dans les moulins à pastel et formaient une pâte ensuite fermentée et séchée.

Pastel ou pastel des teinturiers ,Guède ou guesdec, Waide ou vouède (picard),Bleu de Picardie Herbe du Lauragais

La plante forme une rosette de feuilles basales la première année. Ses feuilles sont vertes, oblongues lancéolées. La deuxième année, elle émet une tige dressée qui peut atteindre 1,5 m de hauteur, sur laquelle s’étagent des feuilles plus petites, les feuilles supérieures embrassant la tige par des oreillettes.

.

 Isatis Tinctoria

Isatis Tinctoria

.

Les fleurs, à pétales jaunes, sont groupées en grappes. Les fruits sont des siliques de petite taille. Ce sont les feuilles qui sont récoltées pour la production de teinture.

Utilisation

La teinture bleue est extraite des feuilles de la plante. Ces feuilles, allongées, se détachent facilement par simple torsion lorsqu’elles ont atteint leur maturation au solstice d’été.

La récolte se poursuit de juillet à la mi-septembre jusqu’à ce que la plante ne possède plus de feuilles

Le pastel était une couleur importante qui était réservée aux rois et aux nobles le« Bleu Royal »

Les restes de teinture étaient récupérés par les gens et servait de peinture pour les bois et les volets. Cette teinture contenait un insecticide et un répulsif

.

Pastel

Pastel

*** L’indigo, produit en Inde et extrait de l’arbre Indigotier. Sa production était plus simple et moins couteuse. En effet, le principe colorant l’indigotine se trouve en plus grande quantité dans les feuilles de l’Indigotier que dans les feuilles du pastel des teinturiers. Il faut en moyenne 2 tonnes de feuilles d’Isatis tinctoria pour produire 2 kg de pigment.

La Culture du Pastel

.

pastel des teinturiers Isatis_tinctoria_

.

1/Les semailles

Elles nécessitaient une importante main-d’oeuvre

D’abord la terre était profondément labourée,les mottes étaient écrasées au maillet ce qui exigeait un personnel nombreux. On y apportait du fumier vieux d’un an ou deux (l’engrais plus jeune contient des graines n’ayant pas eu le temps de pourrir et risque d’entraîner la germination de mauvaises herbes).
La période d’ensemencement se situait à la fin de l’hiver entre la mi-février et la fin mars.

Les semailles se faisaient à la volée, 15 kg/hectare de graines environ
la germination commençait au bout de trois semaines. 

2/ Le désherbage
Femmes, enfants, vieillards, tout le monde était chargé du désherbage. L’opération était difficile car le pastel se présentait comme une espèce de salade ressemblant à de la mauvaise herbe.

3/ La récolte

Cette opération réclamait également une main d’oeuvre nombreuse et compétente
Elle se faisait à la main ou à l’aide de ciseaux. Seules, les plus belles feuilles arrivées à maturité et juste avant leur jaunissement étaient retenues. On ne cueillait pas les fleurs. Plusieurs cueillettes se succédaient de l’été à l’automne
Il existait en fait quatre, cinq, voire six cueillettes, d’abord aux alentours de la St Jean (le 24 Juin), puis en Juillet, ensuite fin Août et fin Septembre. Cela se terminait début novembre. La récolte de juin était celle qui donnait la meilleure qualité.

4/ La production

On produisait en moyenne 15 tonnes/hectare en Lauragais, pour atteindre près de 22 tonnes en Albigeois.
Quelques plants étaient mis de côté pour préparer l’ensemencement de l’hiver suivant. Pour cela, ils n’étaient déracinés que lorsqu’ils atteignaient à peu près un mètre de haut, portant des paquets de graines vertes qui devenaient marron à maturité et pouvaient alors être réutilisées.

.

Lectoure le bleu pastel

Lectoure le bleu pastel

.

Les étapes de la fabrication de la teinture

On obtenait la teinture par un processus de transformation de la plante avec des techniques très évoluées et une main d’oeuvre toujours importante comme décrit ci-dessous.

1/ Le stockage

Un souci constant … éviter le dépérissement des feuilles
Dans un premier temps, les feuilles récoltées pour la teinture étaient entassées au bout des champs, puis étalées sur place pour qu’elles ne pourrissent pas.

Elles pouvaient, également, être transportées à la ferme. Ensuite, elles étaient lavées, puis mises à sécher dans un hangar bien aéré ou étendues sur un pré : on les retournait alors régulièrement, encore une fois pour éviter le pourrissement.

C’était aussi une protection contre les rongeurs et insectes divers. Ces opérations nécessitaient bien sûr un personnel nombreux.

Moulin à Pastel

Moulin à Pastel

.

2/ Le broyage dans les moulins pasteliers

Durant cette opération, les feuilles étaient réduites en bouillie : on en récoltait une pulpe que l’on destinait à la fabrication de la teinture.
Les moulins à traction animale, animés par une énergie douce et régulière, permettaient d’obtenir une pulpe homogène. Les autres moulins, à vent ou à eau, étaient délaissés, au profit de moulins pasteliers.

Ces derniers appartenaient en général à des paysans plus aisés.
La meule était une pierre horizontale au centre de laquelle était fixé un axe vertical. Tout autour de cet axe, par l’intermédiaire d’un manche relié à l’animal, pivotait une roue verticale, généralement en pierre (quelquefois en bois)

moulins pasteliers

3/La fermentation

Première apparition des « coques »
Après broyage, la pulpe était mise à sécher six à huit semaines. Pour empêcher tout risque de moisissure, elle était sous surveillance constante .
Durant cette période, une première fermentation débutait, permettant ainsi un façonnage. Réalisé généralement par les femmes, celui-ci comprenait la réalisation d’une boule de dix à quinze centimètres de diamètre.

C’était la « coque » qui est à l’origine de l’expression bien connue « Pays de Cocagne », c’est à dire le pays des coques, symbolisant la source de toutes les richesses.

.

Coque ou Cocagne

Coque ou Cocagne

.

4/ Le séchage des coques

Pour sécher, les coques étaient placées sur des claies, dans un lieu aéré

5/ La seconde fermentation

Les coques, une fois sèches, étaient écrasées et mouillées pour déclencher une seconde fermentation. Celle-ci était la phase la plus délicate, nécessitant une surveillance de tous les instants pour maîtriser sa régularité. Pour accélérer la fermentation on pouvait rajouter du purin ou de l’urine humaine, pour la ralentir on pouvait aussi verser de l’eau claire. Cela donnait une mixture noirâtre qui devait être remuée régulièrement pour maintenir son homogénéité.

 

A terme, après pulvérisation de la pâte, on obtenait ainsi un produit, d’aspect granuleux, que l’on appelait  » agranat « . C’est avec ce produit qu’on allait pouvoir fabriquer la teinture.
Une coque pesait environ 500 grammes et donnait environ la moitié de son poids d' »agranat ». Le produit final devait représenter à peu près 7 à 8% du poids initial des feuilles, lors de la cueillette.

.

Paste Bleu de Lectoure

Paste Bleu de Lectoure

.

L’agranat était conditionné en sacs et pouvait être transporté facilement. Cette phase-là, pouvait durer 6 mois, c’est à dire le temps de se remettre au travail pour entamer la mise en culture d’une nouvelle récolte.

6/ La teinture

La couleur particulière du bleu pastel est obtenue par oxydation du jus verdâtre obtenu à partir des granulés d’agranat.
En la mélangeant à d’autres teintures, on pouvait réaliser d’autres colorations (verts, pourpres ) d’excellente qualité

.

wede

.

Au Moyen Age le pastel était en concurrence avec d’autres teintures

Le Kermès : les oeufs du kermès, puceron associé au chêne-kermès, une fois traités et séchés donnent un rouge écarlate

La Garance, plante herbacée dont la racine fournit une matière colorante rouge (le rouge garance des pantalons de l’infanterie)

La Gaude, réséda des teinturiers, produit une couleur vert-jaunâtre.

.

DES RACINES ET DES AILES (13 octobre 2010)

.

Bleu de charrette

(fabriqué avec le pastel) est une peinture rustique et les lasures, offrent leur jolie gamme de bleus, et leurs propriétés fongicides.

Autrefois, les paysans récupéraient les fonds de cuves de pastel et peignaient en bleu, les charrettes, les charrues, les cornes des bœufs, les volets, les portes et les fenêtres, car cette peinture était répulsive aux moustiques et aux insectes. Cette couleur, toujours utilisée pour peindre les volets de bois dans certaines régions avait une vertu insecticide par les pigments bleus toxiques qu’elle contenait.

.

 

Circuit du Pastel

Circuit du Pastel

 

Dans un triangle Albi, Toulouse, Carcassonne, la «Route historique du Pastel au Pays de Cocagne» 

Au Château de Mangrin, seul musée de pastel de France… On y découvre toutes les étapes de la transformation du pastel, de la culture de la plante, l’Isatis Tinctoria, au stockage des boules de pastel ou « cocas », après les passages obligés par le moulin et par le séchoir  …
Peintures, teintures uniques que l’on peut voir sur place, ce bleu unique fut longtemps considéré comme le meilleur

200 km à travers les départements du Tarn, de l’Ariège, de l’Aude, de la Haute Garonne et du Gers

.

Une journée de teinture au Château de Loubens Lauragais

 

Joseph Francis Rock dont le nom est lié à la « Paeonia suffruticosa rockii »

JosephFrancisCharlesRock.

Un américain né en 1884 d’origine autrichienne est un des botaniste les plus importants de l’époque moderne.

Il s’installe à Honolulu en 1907 où il devient un spécialiste de la flore de l’île d’Hawaii. Durant la période allant de 1922 à 1949, il se consacre à l’étude de la flore mais aussi des populations et des langues du sud-ouest de la Chine, principalement dans le Yunnan, le Sichuan, le sud-ouest du Gansu et l’est du Tibet.

La plupart des plantes qu’il a récoltées se trouve dans l’herbier Arnold de l’université d’Harvard.

Lorsqu’il arrive dans le Yunnan en 1922, il se passionne pour cette région. Il s’établit à Nguluko, un village Naxi, d’où il lance de nombreuses expéditions scientifiques pour le compte du National Géographic.

Egalement journaliste et explorateur, il répertorie plus de 60 000 plantes, un millier d’arbres et d’arbustes et près de 1600 oiseaux. Il mène ces expéditions à l’aide du village de Naxi , de mercenaires et fait les premières photographies couleurs dans le domaine de la botanique.

En 1947, l’université de Harvard publie son oeuvre, The Ancient Naxi Kingdom of South West China.

Il rédige également un énorme dictionnaire sur le Donga, la langue des Naxi.

On lui doit la découverte de nombreux rhododendrons ainsi que de la Paeonia rockii, qui lui a été dédiée.

Souffrant de problèmes de santé, il est contraint de quitter le yunnan pour en 1949, mais aussi à la suite de la prise du pouvoir par les communistes, Rock doit quitter Lijiang, cœur du pays Naxi, dans un avion spécialement affrété, en compagnie de l’écrivain et voyageur russe Peter Goullart .

Il quitte la Chine pour rentrer à Honolulu, où il meurt en 1962.

.

Joseph Francis Rock le photographe 

.

en Chine

en Chine

.

Son jardin

Son jardin

.

rock01.

China, Gansu ( Compound of the Cho-ni Lamasserie. 1925-04-22

China, Gansu ( Compound of the Cho-ni Lamasserie. 1925-04-22

.

ROCK2

.

Joseph Francis Rock avec le roi de Muli

Joseph Francis Rock avec le roi de Muli

.

Comme le racontent l’Anglais Will McLewin et le Chinois Dezong Chen dans l’ouvrage qu’ils ont consacré aux pivoines (« Peony rockii and Gansu Mudan », Paeonia rockii 

Histoire de « Paeonia suffruticosa rockii » liée à celle de Jooseph Rock  

.

Paeonia suffruticosa rockii

.

Rock s’était installé en 1925 dans une lamaserie très isolée de l’Ouest du Tibet, à 2700 m d’altitude.

Un jour, il remarqua dans un jardin, une fleur blanche à coeur pourpre et pétales simples, qu’il n’avait jamais vue auparavant dans la nature.

Il sut tout de suite que c’était une variété sauvage, pas le résultat d’une hybridation. Il interrogea les lamas, qui lui dirent que cette espèce de pivoines était originaire de la région de Gansu.

Pendant la guerre civile, tous les lamas furent tués par les Musulmans et la lamaserie fut entièrement détruite. Et la pivoine disparut.
Heureusement, Rock avait collecté des graines et les avait expédiées aussitôt chez des botanistes de Kew et d’Edimbourg en Angleterre, et à l’Université d’Harvard pour qui il travaillait.

Cette pivoine était inconnue et tous les botanistes furent fascinés.

On lui donna le nom de Rock : « Paeonia suffruticosa rockii » 

.

Paeonia suffruticosa rockii 1

.

« Paeonia Rockii » est connu pour les points noirs, violet et brun-rouge évidentes à la base des pétales.

 C’est une plante de grande taille, peut atteindre 2-3 m de haut, diamètre  3-4 m.La fleur grande et lumineuse  , le diamètre peut atteindre 18-25 cm et résistance à la sécheresse et au gel; tolérance de sel et de base. 

Peut supporter des températures aussi basses que -43 ° C, on peut encore se développer normalement à pH supérieur à 7

Fort parfum, l’odeur d’une fleur ouverte peut dominer 10 autres fleurs ouvertes d’une autre pivoine.

Depuis l’ouverture de la Chine, c’est essentiellement sur la base de cette pivoine que les collectionneurs concentrent leurs efforts de recherche en les hybridant par pollinisation directe avec leurs fonds d’arbustives et d’herbacées venues du monde entier.

.

Paeonia_rockii_

.

Rockii Tree Peony

HD 720p

.

Lire

Irène Frain – Au Royaume des Femmes

.

Irène FRAIN - Au Royaume des Femmes

.

Biographie romancée de Joseph Francis Rock, personnage haut en couleurs ayant vraiment existé qui met à profit ses missions d’ «herboriste» (financées par Harvard et du National Geographic) pour assouvir ses fantasmes : découvrir l’Amnyie Machen, mystérieuse montagne prétendument plus haute que l’Everest, et trouverla Reine des Amazones supposée vivre dans ces contrées… dans le contexte des années 1920

« Il n’est pas pauvrement vêtu et flanqué que d’un fidèle lama, mais il met un point d’honneur à toujours se présenter comme un homme du monde habillé avec goût et élégance, même aux fins fond du Tibet… accompagné d’une énorme caravane de serviteurs, porteurs, chevaux, mulets et yaks, trimballant jusqu’à une baignoire gonflable et une batterie de cuisine permettant à son cuisinier de lui préparer de bons plats de la cuisine viennoise…… »

paru chez FAYARD, et en poche chez LDP

et

Le livre de S.B. Sutton paru en 1974 aux USA

.

« Paeonia  Suffruticosa « 

HD 720p

.

Des Photos  ♥ ♥ ♥ 

    http://pratyeka.org/rock/